Episode : L'Essaim
 :: Hueco Mundo :: Inferno :: Escudo

Alignement : Tyranique
Rang : ?
Grade : Conteur de légende
Messages : 75
Expérience : 225
Reiryoku : 0
Date d'inscription : 03/12/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Narrateur
Sam 18 Mai - 15:30
Date : ... au courant de l'Été 750 ...
Lieu : ... dans l'enceinte de la forteresse d'Escudo ...

Les murs du domaine de Muerte n'avaient ni yeux ni oreilles. Bien loin des jeux d'ombre de la 1ère Division et des manigances politiques des Engelritters, Escudo était avant tout un sanctuaire pour les Hollows cherchant un but noble auquel dédier leur vie. Si l'Univers devait avoir sa table ronde de chevaliers, peut-être cette armée impie eût été la plus qualifiée pour en concevoir l'élite.

Comme à son habitude, le titan chitineux circulait librement dans la strate de son maître et supérieur. Haut de trois mètres, d'une apparence monstrueuse aux cornes frontales démesurées, le Fracción était connu de tous. Malgré les mœurs de l'Inferno et du peuple hollow tout entier, ses sbires lui dévouaient un respect sans pareil, né d'une complicité autoritaire que nombre de chefs essaient de développer durant toute leur carrière. Mais ce jour-ci, il ne se dirigea pas vers ses « quartiers » pour rejoindre ses troupes. Il préféra dévier de son chemin pour rejoindre le dédale sinueux de la forteresse calcinée, ses pas retentissant en écho dans les couloirs d'Escudo... jusqu'à disparaître dans un silence impérieux.

Caché dans l'ombre d'une impasse, un Sicario l'attendait. Toutefois, même si cette réunion secrète avait été planifiée à l'avance, le concerné ne pouvait camoufler sa détresse trop longtemps. Et si la moindre âme passant par là percevait leurs messes basses ? Le Fracción n'eut aucun mal à cerner l'émoi de son compagnon ; et ce fut la raison pour laquelle il posa une lourde patte sur son épaule. L'abomination ne pouvait se permettre de laisser son compagnon aux griffes de la peur. Et pour cause, à défaut d'une puissance sans doute dérisoire, le jeune Hollow pouvait apporter bien plus au Lieutenant de Muerte.

Des connaissances.

Lorsque le Sicario reprit ses esprits, son homologue chitineux dodelina de la tête, et retira sa main de son épaule. Mais cette main, toutefois, manquait d'un doigt. Qui se régénéra bien vite pour préserver l'illusion de ce que le Fracción venait d'accomplir. Ce doigt perdu, amputé, s’enracinait déjà dans l'épiderme du Hollow pour ne faire qu'un avec lui. Très vite, il n'y eut plus aucune ni trace, ni marque. Mais les deux êtres savaient pertinemment qu'ils étaient maintenant liés tout jamais. Comme tant d'autres avant eux.
Alignement : Tyranique
Rang : ?
Grade : Conteur de légende
Messages : 75
Expérience : 225
Reiryoku : 0
Date d'inscription : 03/12/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Narrateur
Sam 18 Mai - 16:05
Date : ... au courant de l'Été 750 ...
Lieu : ... perdu dans le désert blanc du Hueco Mundo ...

D'innombrables Garganta s'ouvrirent aux quatre coins de la plaine élue pour accueillir autant d'entités monstrueuses. Autour du cratère, sans doute provoqué par une explosion inconcevable, un étrange dôme d'anti-matière avait été érigé pour filtrer toute énergie spirituelle, entrante comme sortante. Le maître mot de cette assemblée était le « secret » ; et ce fut en connaissance de cause que ces centaines de Hollows apparurent devant les flammes noires du Cor de Dios.

Au cœur de ce théâtre, le titan chitineux patientait. Plus grand que tout le monde, et certainement plus puissant que nombre d'entre eux réunis, il avait concordé les emplois du temps de chacun – de gré ou de force – pour les amener ici, devant lui. Sans un mot, tous les Hollows s'approchèrent de leur maître, les uns après les autres, formant très vite des cercles concentriques autour du Fracción. Lorsque le Lieutenant de Muerte tendit les bras en l'air, et prononça Son ordre, une quantité phénoménale de chair et de symbiotes quittèrent leurs hôtes respectifs pour ramper jusqu'au héraut. Ce miasme noirâtre, sanguinolent, souilla le sable blanc d'une teinte caractéristique dans son sillage.

L'abomination n'eut aucun mal à absorber ces offrandes. Ou plutôt, il n'eut aucun mal à récupérer ce qui lui était dû : de la puissance... et l'équivalent de plusieurs vies d'informations.

Le transfert accompli, les Hollows convoqués furent remerciés sans un mot. Ils rebroussèrent ainsi chemin, presque abrutis ; et traversèrent les même Garganta qu'ils avaient tout juste emprunté pour débarquer sur le Cor de Dios. Laissé seul, mais en réalité en compagnie de milliers de fragments d'âme, le Fracción se mit à genoux. Son but avait enfin été accompli. Dès lors, il posa ses lourdes dextres devant lui, à quatre pattes sur le sol, agrippant le sable maculé à la recherche d'une prise convenable, en vain ; et subit la pire torture qu'il avait pu connaitre jusqu'alors. Car son propre parasite se séparait de lui.

À l'instar de cette armée silencieuse de serviteurs sacrificiels, le titan chitineux avait perdu de sa superbe. Autrefois surpuissant, il n'était maintenant qu'une enveloppe vide, fragile, monstrueuse – tel le Gillian qu'il était depuis tout ce temps. Et en face de lui se reformait lentement la source de son divin pouvoir.

Regagnant un semblant de cordes vocales, l'entité s'évertua alors à prononcer ces mots :

— Il est temps.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

 :: Hueco Mundo :: Inferno :: Escudo
Episode : L'Essaim

Sauter vers: