anipassion.com

Aux armes | Honoka
 :: Soul Society :: Seireitei

Alignement : Loyal Neutre
Rang : B
Grade : Ittōhei, Ichibantai
Avatar : Tobirama, Naruto
Messages : 116
Expérience : 403
Reiryoku : 27500
Date d'inscription : 23/04/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Tokugawa Eien
Lun 20 Mai 2019 - 16:04


L’obscurité crépusculaire régnait sur la Soul Society. Pas un mot, ni bruit ne se diffusait dans les avenues désertes. Suite aux récents événements ayant prit place dans le monde humain, tous restaient sur leurs gardes. Une invasion Hollow pouvaient avoir lieu à tout moment.

La silhouette, profitant de cette accalmie momentanée, traversa le Sereitei à une vitesse rare. Silencieuse, d’aucuns n’avaient pu se douter de la présence de l’Ombre dans les quartiers privés du clan Yamamoto. Sa venue n’était pas anodine, et pour une fois, son but ne consistait pas à abattre l’un des opposants de l’ordre établit.

Le masqué émergea de la pièce où siégeait la Fukutaicho. À sa ceinture, nul zanpakuto n’était visible. Il masquait sa présence physique comme son reiastsu. Inutile d’alerter tous les Shinigamis du coin à cause d’une apparition fugace. Cette entrevue nocturne devait rester secrète.

« Yamamoto Shouhime Honoka, Fukutaicho d’Iryoku. »

Son ainée s’en doutait peut-être déjà, mais tout ceci faisait suite au Siege d’Ark, le noyau centrale du monde. Si la Force de Frappe des Shinigamis étaient saisis... Le pire restait à craindre pour les nuisances spirituelles. La disparition des Taicho au côté de Mitsuhide allait en ce sens.

Les ordres du Taicho de l’Ichibantai furent clairs, la présence de son serviteur en témoignait.

Alignement : Loyal Neutre
Rang : A
Grade : Fukutaicho, Ichibantai
Avatar : Majin Archer Oda Nobunaga - Fate / Koha Ace
Messages : 58
Expérience : 311
Reiryoku : 48000
Date d'inscription : 05/04/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Yamamoto Shouhime Honoka
Lun 20 Mai 2019 - 22:32

Lune solitaire
Abandonnée à la nuit
Qui donc vous regarde

Une longue cascade couleur d'encre ruisselant de l'opaline beauté de la jeune femme aux traits de poupées. Ses yeux contemple cette éternité constellée avec un certain plaisir. Malgré les événements qui secouaient l'univers, la jeune femme ne voulait s'arracher à la sérénité de cette nuit. Elle qui d'habitude était toujours enjouée préférait se réserver ce moment. Le feu des combats et l'ardeur des épreuves à venir étaient, à ses yeux, suffisantes pour qu'elle ne presse celles-ci.

« Je ne me savais pas si populaire au point d'avoir des admirateurs secrets jusque dans le Jin'Ei

La voix claire et criarde d'une étrange maturité, la jeune femme porte la coupe à ses lèvres, laissant le souffle de la nuit amener avec lui sa fraîcheur et son mystérieux invité dans les ténèbres. Elle hoche doucement la tête avant de reposer sa coupe près d'elle. Son visage se veut calme et pourtant, les mains posées sur les cuisses, son seiza se fait tout de suite un peu plus agacée.

« Quel manque de politesse. Il va me falloir apprendre à ton lieutenant que si l'on veut me surveiller, j'exige à tout le moins que l'on me visite en s'annonçant. »

C'était très peu conventionnel que d'ainsi s'infiltrer chez autrui. Et elle devinait quels étaient les motifs de cette étrange irruption nocturne. Pourtant, malgré tout, elle continuât de laisser son dos vulnérable à celui qui était probablement venu la surveiller. Mais, pourvue de l'orgueil gracieux de la dame que les années avaient fait d'elle et la force de caractère en tant que doyenne de son invité, elle se refusait à se lever pour aller à sa rencontre.

« Plutôt que de t'y dissimuler, viens donc contempler les ténèbres de cette nuit et me dire ce pour quoi je puis t'aider. »

D'un geste sec, elle frappe le bois du sol de sa cour intérieur pour lui indiquer qu'il avait la permission de s'asseoir à ses côtés. Le son raisonna avec une certaine force altière qui intimait l'intéressé à se conformer au silencieux ordre qu'elle venait de lui intimer. D'un geste flegmatique, la volcanique brune vint servir une seconde coupelle de saké qu'elle tendit au mystérieux inconnu.

« Une nuit pareille ne peut s'apprécier que dans la danse silencieuse des cerisiers du printemps et dans le reflet d'un bon saké. »

La voix de la jeune femme brûlait d'une force sage et ses poétiques paroles cachaient en leur sein une gravité qui ne pouvait laisser le doute planer sur l'attitude de celle-ci. Bien au-delà des apparences, elle prenait très au sérieux la présence de cette ombre...
Alignement : Loyal Neutre
Rang : B
Grade : Ittōhei, Ichibantai
Avatar : Tobirama, Naruto
Messages : 116
Expérience : 403
Reiryoku : 27500
Date d'inscription : 23/04/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Tokugawa Eien
Jeu 23 Mai 2019 - 16:03


Sans une parole, ni même une pensée, le pion entrait en stase. L’impératrice se fourvoyait, si elle pensait voir en cet être un compagnon d’haïku, ou d’autres futilités liées à la vie d’ici-bas. Les hautes-sphères de la hiérarchie ordonnait, l’ombre s’exécutait.

La juridiction de dame Yamamoto ne permettait pas à la carcasse de se plier à ses injonctions. Le mutisme comme la léthargie dont faisait preuve le Tokugawa se voulaient explicites. Le tempérament de son interlocutrice n’était plus à prouvée. Il le savait.    

« Le temps n’est plus à la contemplation, mais à l’action. »

Une élocution qui trancha les précédentes élucubrations.

Son corps fit toutefois un pas vers elle, en signe de bonne foi. La vérité ne s'appréhende que par la compréhension des contraires. Lorsque les armes se taisent, leur bruit est remplacé par les lamentations des morts, relayées par les soupirs des survivants. Cette même mort toisait la Soul Society. Les légions d’un autre temps, d’un autre mondes se préparaient à fondre sur leur proie.

« Je ne suis là que pour vous interrogez au sujet du charnier humain. »

Tant de faits devaient être expliqués. De la Horde jusqu’au défenseurs exotiques, mais surtout de l’inaction des émissaires. Le silence s’accaparait l’atmosphère.

L’ombre fut toute oreilles.

Alignement : Loyal Neutre
Rang : A
Grade : Fukutaicho, Ichibantai
Avatar : Majin Archer Oda Nobunaga - Fate / Koha Ace
Messages : 58
Expérience : 311
Reiryoku : 48000
Date d'inscription : 05/04/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Yamamoto Shouhime Honoka
Lun 3 Juin 2019 - 0:38
L'action... Honoka sourit doucement et d'un geste sec et maîtrisée, elle referma d'un geste l'éventail qu'elle utilisait pour se rafraîchir. Cela fait fort longtemps que je n'ai pas eu l'autorisation de descendre sur terre. Elle se retourne doucement pour faire face à son interlocuteur. Sur son visage, un sourire... Un brasier de détermination. Mais surtout, elle soulevait un point déterminant. Mes hommes et moi sommes attachés à la défense du seireitei. Nous ne descendrons que si on nous en ordonne l'ordre et si... Nous levons la limitation sur nos capacités. Car les flammes qui dansaient dans son regard n'étaient pas qu'un trait de caractère.

Elle, plus que quiconque, savait à quel point les êtres spirituels pouvaient atteindre à l'équilibre qu'ils avaient jurés de protéger. Et elle-même savait qu'elle ne pouvait faire l'usage plénipotentiaire de celui qui était à la fois son frère d'arme et son protecteur. Concernant le charnier, voilà qui m'a attristé de l'entendre. Mais les ordres étaient les ordres. On m'a demandé de rester ici sur place. J'espère qu'ils s'en remettront... Elle hausse doucement les épaules avant de se servir d'un peu du spiritueux qu'elle s'était versée. D'un autre côté, ils jouent avec leur petit arbre, non ? C'était à prévoir. Elle lève les yeux au ciel. Ils finiront par attirer à eux d'autres créatures qui aiment grogner dans les ombres. Elle repose sa coupelle et se lève de toute sa modeste hauteur pour fixer l'intrus.

En tout cas, si le commandant souhaite que nous frappions la prochaine fois... Ce sera avec joie. Des pans de son kimono d'été, la trancheuse d'âme reflète l'ardent désir de se joindre aux hostilités.
Alignement : Loyal Neutre
Rang : B
Grade : Ittōhei, Ichibantai
Avatar : Tobirama, Naruto
Messages : 116
Expérience : 403
Reiryoku : 27500
Date d'inscription : 23/04/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Tokugawa Eien
Jeu 6 Juin 2019 - 17:41
Sans un mot, il laissa s’exprimer la régente de l’une des puissance les plus terrifiantes, toutes dimensions confondues. Si, comme elle venait de le confesser, des ordres n’avaient pas permis à sa division d’agir, des remontrances étaient à prévoir. Chaque choses en son temps. Ce ne fut qu’une fois les tirades de son hôte terminées que la marionnette s’anima.  

« Laissez donc cette besogne à la troisième division. Le Fer de Lance du Seireitei n’existe que pour prendre la tête des menaces extra-dimensionnelles. »

Il entendait bien sûr par là la défense de la Cour Suprêmes des Ames. Son bras droit s’arqua, sans même une incantation, un éclair venait se former au bout de ses doigts. Le feu céleste avança vers la Fukutaicho à une vitesse proche du ralentis. Le sort, prenant les traits de cet assaut foudroyant, ne libéra qu’un papyrus caractéristique. L’ordre descellé se déposa sur les cuisses de l’ardente.  

« Voilà la permission pour vous et vos unités de vous rendre comme vous le voulez dans le monde humain. »

La main reprit sa place, lymphatique et sans vie, au niveau de ses lombaires. L’ombre se mouvait en direction de l’une des meurtrières de la pièce. Le masque tourner vers la voute céleste, il mirait le satellite naturel.    

« Cet arbre... Cette source d’énergie pourra nous être utile dans un futur proche. Certes, notre devoir n’incombe nullement la protection des sous-êtres. Toutefois, nous devons veiller à profiter des occasions qui nous sont présentent afin de raffermir nos jalons. »

Une vive oeillade se posa sur la flamboyante Shinigami.

« Mais je n’ai nullement besoin de vous le rappeler. De plus, nous allons bientôt être capable d’infiltrer le Hueco Mundo grâce au Senkaimon. »

Au moins, les éloges au sujet de cette femme n’étaient pas infondées. Quand le temps sera venu, à elle de ne pas se reposer sur ses lauriers.

« N’avez-vous rien d’autre à révéler ? »

Une question qui était loin d’être anodine et innocente.
Alignement : Loyal Neutre
Rang : A
Grade : Fukutaicho, Ichibantai
Avatar : Majin Archer Oda Nobunaga - Fate / Koha Ace
Messages : 58
Expérience : 311
Reiryoku : 48000
Date d'inscription : 05/04/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Yamamoto Shouhime Honoka
Ven 7 Juin 2019 - 23:36
Un sourire malicieux. Pour les menaces « extérieures à la société des âmes »… Elle s’interroge un peu. Il était vrai qu’elle et ses hommes étaient bien plus formés à châtier les âmes corrompues des défunts ou à intervenir si des humains devenaient dangereux pour eux-mêmes et leur monde, que pour du maintien de l’ordre. Mais les garder au seireitei était aussi une manière de s’assurer d’avoir du renfort prêt à l’emploi. Elle comprenait cette logique, même si elle la trouvait ennuyeuse.

« S’il s’agit de conquêtes, mes Hommes continuent de se tourner les trancheuses d’âmes dans leurs baraquements. » L’expression porte à sourire, mais elle était assez réaliste. Quand ils ne descendaient pas, hormis aider à l’encadrement dans les quartiers extérieurs ou à faire des rondes, ils étaient livrés à l’inactivité. De temps en temps, ils étaient envoyés par petits groupes pour des menaces limitées en magnitude et en force, mais le souvenir d’un affrontement de grande magnitude était très lointain pour elle. « J’irais leur annoncer de se tenir prêt. Les rumeurs font état de créatures… Intéressantes, parmi les Hollow et les Humains. » Intéressante était une manière d’exprimer son ambition de mesurer sa force avec ces créatures tôt ou tard.

Son rôle était d’être, avec ses hommes, plus forte que n’importe quelle menace pouvant exister contre le gosantai. Si enfin, ses hommes et elles avaient du service à reprendre… C’est que demain, l’entraînement pourrait reprendre et qu’elle prendrait soin de mobiliser les aspirants comme les titulaires à l’orée des combats de demain.

Elle se saisit de la permission d’emprunter le Rukongai avant d’éclater de rire. « Je me demande comment est Tokyo, aujourd’hui. Je n’ai pas pu aller visiter certaines capitales depuis quelques dizaines d’années. Ce sera l’occasion pour moi et mes hommes de reprendre contact avec le monde des hommes. Et bien sûr, je compte aller enquêter sur ce qu’il s’est passé près de cet arbre qui semble attirer tous les regards. »

Sauf le sien évidemment. Elle était plutôt du genre feu de forêt que jardinage, même si elle savait apprécier la beauté naturelle des paysages forestiers et campagnards. « Je me demande pourquoi cet arbre concentre autant d’énergie spirituelle. De toute façon, notre rôle est d’assurer l’équilibre des âmes. Nous devons autant protéger les mortels du péril qui est venu les chercher, que d’eux-mêmes. Je doute qu’ils comprennent les forces qu’ils manient. Et l’hubris n’a jamais été quelque chose de souhaitable pour l’Humanité. »

Ceux qui s’intoxiquaient avec le pouvoir ne connaissaient aucune limite à leur besoin de plus. Si par leurs expériences, ils conduisaient leur dimension dans un état cataclysmique… Il serait trop tard et inutile de vouloir se défendre contre les forces qui vivaient dans les ténèbres autour d’eux ou dans la lumière au-dessus d’eux.

Quant à la dernière question que son invité-surprise aux multiples enquêtes venait de lui poser, elle le fixa avec un air très grave, se donnant l’air d’avoir un secret  d’état à lui révéler. Cette comédie était bien évidemment fausse, pourtant, elle comptait bien s’en amuser un peu. Il semblait sérieux – ce qui était plutôt appréciable, pour un militaire – mais il semblait aussi extrêmement pincé, comme individu. Il était presque certain qu’elle allait pouvoir le faire marcher et s’en amuser un peu.

« Eh bien si. J’ai peut-être une dernière chose à vous révéler. Une terrible information sur la deuxième division… » Le regard terrible, l’angoisse était palpable sur son visage. Elle laisse le silence s’installer et le souffle du vent venir s’ajouter à la tension qu’elle s’amuser à instiller. Grave, ses prunelles écarlates se plantent avec force et stupeur sur son interlocuteur. « Les mochi qu’ils cuisinent sont vraiment très bons. Vous devriez aller les goûter, quand vous prendrez une pause dans vos furetages.

Elle éclata de rire, goguenarde, avant de reprendre son souffle. « Non, hormis des ragots, je n’ai rien à raconter de plus. Cela dit, t’aurais dû voir ton visage. C’était vraiment aussi agréable que les mochi dont je te vante les mérites. »

Dur pour elle de connaître quoi que ce soit sans pouvoir se rendre sur les lieux de l’action. Tout comme son affectation qui n’était pas celle de surveiller les gens.  « En revanche, si vous avez d’autres informations que tu juges utile à me révéler, je suis preneuse. On ne reprend jamais mieux du service qu’en connaissance de cause. »
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

 :: Soul Society :: Seireitei
Aux armes | Honoka

Sauter vers: