Fabulations de Reiha
 :: Zone de Répit :: Flood :: Théories :: Archives

Alignement : Chaotique Bon
Rang : C
Grade : Nittōhei, Ichibantai
Avatar : Miyamoto Musashi, Fate
Messages : 118
Expérience : 521
Reiryoku : 16000
Date d'inscription : 03/05/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Ousuke Reiha
Dim 26 Mai - 11:39
Ah shit, here we go again, balance un criminel notoire depuis le fond de salle.

C'est donc parti !


I - Resurgence

@Narrateur a écrit:
Un genou au sol, l’Insalubre implorait silencieusement le pardon de son seigneur.
Son seigneur ; Dios donc. (Oui, je sais que c'est évoqué après mais eeeeh, on fait les choses dans l'ordre et on avise !)

@Narrateur a écrit:
Une main vint se poser sur l’épaule du perdant – qui releva alors la tête – en amenant avec elle miséricorde et confiance.
Tiens tiens tiens. "Miséricorde" et "Confiance" ne sont pas deux adjectifs qu'on attribuerait aux hollows, en temps normal.

@Maître du Jeu a écrit:
423 — Une voix d’outre-tombe entre en contact avec certains Vasto Lorde pour leur partager un objectif commun. Si certains l’ignorent, d’autres entendent en elle l’opportunité de gagner en puissance, et de transcender leur évolution. Trois d’entre eux se démarquent.
Oui, je sais, ce passage est issu du contexte des hollows. Mais il me semblait intéressant. On y trouve la mention d'une voix d'outre-tombe, d'un temps révolu. On y trouve également la mention d'un objectif commun pour les hollows, qui sont à la base des créatures régies par leur faim et leur désir de puissance. Ca développe une dimension quasiment divine qui va de paire avec la "miséricorde" et la "confiance" que Dios apporte dans la précédente citation. Tous ces indices tendent à dire que Dios, lui, a déjà transcendé son évolution. Il est au dessus de toute faim et de haine pure ; son nom lui sied bien. Un aspect divin se dégage effectivement de lui. Mais pourquoi ? N'est-ce donc pas qu'un hollow ?

@Narrateur a écrit:
Les résidus d’une énergie sans pareil furent, pour ainsi dire, récoltées par le Pardonneur.
Le Pardonneur, avec une majuscule ; rien que ça. C'est encore quelque chose qui nous prouve que Dios se situe bien au dessus du statut de n'importe quel autre hollow. C'est comme s'il n'était pas que ça lui-même.

@Narrateur a écrit:
Il était un être qui dépassait assurément l’entendement. À chacun de ses déplacements, même minimes, des répercussions avaient lieu dans le Monde Humain. Les oiseaux migraient d’un pôle à un autre, des volcans en éruption se calmaient tandis que d’autres se réveillaient ; des guerres éclataient et d’autres se résolvaient. Certains jureraient avoir vécu des journées ne comptant pas vingt-quatre heures, tandis que d’autres affirmeraient avoir vu des montagnes s’écarter de leur chemin.
Emphase sur la puissance de notre chère Entité. Chacun de ses déplacements cause des répercussions. On y voit ici un effet direct sur les oiseaux qui représentent la faune ; les animaux ont un instinct. S'ils fuient pour un autre motif que leur migration bien programmée, c'est parce qu'ils ressentent le danger. Ces oiseaux savent que, s'ils restent ici, le pouvoir de Dios les mettra en danger, même depuis une autre dimension.
Les volcans, eux, représentent l'effet sur la flore. N'étant sûrement pas choisis au hasard, ils sont aussi là pour souligner cette impression de puissance. Qu'est-ce qui réveille un volcan en règle générale ? Un tremblement de terre ou une soudaine activité humaine intense à proximité. Ici, les pas de Dios au travers le Hueco Mundo ont donc autant d'impact – spirituellement parlant – que des tremblements de terre.
Les guerres représentent l'aspect humain, en pairing avec les rumeurs qui naissent. Les conflits cessent face à l'approche d'un danger encore plus grand, face à la crainte d'un être omnipotent. À contrario, certaines naissent à cause de cet être. Ne pouvant se mettre d'accord sur la source des ces phénomènes inexpliqués, les peuples fondent des panthéons différents ? Dios est ainsi la source de nouveaux mythes rien que par l'impact qu'il a sur la Terre depuis un autre monde, tant qu'il est puissant. Il plie même les notions de temps ("des journées ne comptant pas vingt-quatre heures") et d'espace ("des montagnes s’écarter de leur chemin") à sa volonté. Seul un être divin est capable de telles prouesses. Grâce à toute la puissance accumulée par l'intermédiaire de ses laquais, Dios a finalement atteint cet état divin.

@Narrateur a écrit:
Il était unique et son peuple l’avait nommé Dios.
Simple confirmation quant à l'identité de l'Entité.

@Narrateur a écrit:
Seule subsistait la fabuleuse énergie qu’il avait récupéré peu de temps avant. L’éclat de cette dernière représentait parfaitement ce dont était capable son propriétaire originel.
Doit-on comprendre que Dios est le propriétaire originel de cette énergie fabuleuse, ou que l'énergie est telle qu'elle évoque la puissance absurde son propriétaire originel qui est quelqu'un d'autre ? Dans les deux cas, toute cette énergie permettrait à un individu d'atteindre un statut divin. L'emphase est encore portée sur cet aspect qui semble prédominant dans le post. On nous présente un Dieu qui trascende tout, y compris la mystique privation et abolition de toute autre forme d'énergie s'aventurant ici bas, dévalant ces escaliers.

@Narrateur a écrit:
Après un long moment à évoluer dans ce semblant de dimension coupée du reste du monde, la vue de l’imposant Dios se posa sur une forme pour le moins inhabituelle : un cocon.
Ce dernier mot est, à mon sens, important. Un cocon. C'est un terme qui n'est pas sans rappeler tous les autres mots issus du lexique des insectes employé jusqu'à aujourd'hui, notamment dans les posts plus anciens. La ruche (trouvable dans le contexte) pour décrire le Cor de Dios, l'Essaim qui est le nom du précédent épisode hollow, le thème des parasites qui abordé lors de ce même épisode... Doit-on y comprendre que le fonctionnement des hollow est réellement similaire à celui d'une troupe d'insectes ? Cela remettrait en cause leur individualité au profit d'une nouvelle magnification de leur leader qui est obéi sans être contesté.

@Narrateur a écrit:
Recevant une quantité astronomique d’âmes dans ses entrailles, il [le cocon] battait. Tel un cœur, il pompait avec allégresse le flux incessant qui lui parvenait.
Oh oooh. C'est donc ici que les âmes détournées terminent. Si c'est le cas, alors ma théorie de l'autre soirée à propos de Golosinas ne se tient plus ; elle travaille en faire de concert avec Dios pour nourrir ce cocon. Mais pourquoi l'avoir caché ?

@Narrateur a écrit:
Malgré ses efforts pour fuir son destin, elle finit par être accueillie – elle aussi – au même endroit que toutes les âmes détournées.
AAAAAAH. "elle", QUI CA "elle" ? La grammaire voudrait que ce soit "la coquille spirituelle" (en parlant du cocon) qui est évoquée dans la phrase juste avant, mais ça ne colle pas contextuellement parlant. Le pronom désigne donc autre chose, quelqu'un d'autre. Vous savez ce que j'ai envie de dire. Ca me brûle les lèvres et je ne pense pas être seul ; B e n e h i m e.
Pourquoi elle ? Pourquoi ici ? Je n'en suis même pas sûr moi-même, et pourtant j'y crois. Mais on a peut-être une piste.

@Narrateur a écrit:
Marmonnant quelques mots, le Vasto Lorde exprimait son attachement à son véritable but.

— Père de toute chose…
Son véritable but est en lien avec le "Père de toute chose", avec le Roi des Âmes. Quel est cet objectif ? Tuer le roi ? Devenir le roi ? Quoi qu'il en soit, l'âme de Benehime serait supposément ici pour la valeur intellectuelle qu'elle apporterait à Dios. Elle sait des choses, beaucoup de choses. Peut-être a-t-elle même appris une vérité lui ayant coûté la vie ? Pour cet argument, j'avancerai quelques éléments du contexte Shinigami.

@Maître du Jeu a écrit:
463 — La célèbre Oshimo Benehime lance ses premières recherches secrètes sur des humains pour en savoir plus sur leur capacité innée à devenir Hollow, espérant leur retirer cette part maléfique et les sauver de leur condition.
470 — Après des années d’expérience, Oshimo Benehime réussit à créer un être humain parfait, dénué de sa part maléfique. Elle libère ces derniers dans le monde humain, en secret pour ne pas tâcher sa réputation de ses recherches contre-nature, pour que la sélection naturelle fasse de leur caste le futur vertueux de l’Humanité.
499 — Le Sotaicho découvre les recherches d’Oshimo Benehime. Celle-ci accepte sa culpabilité sans se défendre. Une exécution est mise en place, présidé par le Sotaicho, et commandée par le Roi des âmes. La capitaine de la Deuxième Division et son conjoint, le vice-capitaine Oshimo Daiki, sont mis à mort aux yeux de tous afin d’en faire un exemple.
Ici, le seul élément foncièrement mauvais qui est cité est l'adjectif "contre-nature" utilisé pour décrire les recherches de Benehime. Tout le reste n'indique rien de mauvais ; elle voulait faire le bien. Qui plus est, ces recherches ne causent aucun affront concret aux humains qui, au final, auraient juste été débarrassés de leur mauvaise nature. Elle a pourtant été exécutée. Une exécution "commandée par le Roi des âmes". Selon moi, cet élément est de trop. Que fait le RdA ici ? La présence du Sotaicho aurait dû suffire, d'autant plus que Benehime a capitulé et accepté sa sentence sans créer de problèmes. Pourquoi y aurait-il besoin de l'aval de – littéralement – Dieu, qui ne se mêle au final que très peu de nos affaires ? J'y vois personnellement une nécessité d'éliminer Benehime, son intellect jugé trop dangereux par le RdA. Dangereux au point d'en inquiéter "Dieu", d'où le fait que Dios se soit intéressé à elle.

@Narrateur a écrit:
Une main autre que la sienne vint alors se placer sur le cocon qui cessait peu à peu de battre.
Fin du post. L'être à l'intérieur du cocon entre en mouvement, les battements cessent suite à la passe d'énergie de la part de Dios. Le cocon va donc éclore.



II - Genèse

Petite introspection du Gatekeeper. Le début résume majoritairement la crainte et l'évolution des humains face au danger omniprésent. La suite par contre, ouuuuh...

@Gatekeeper a écrit:
Entité omniprésente, craignez le soulèvement de votre “création”. Vous avez souhaité vous faire passer pour ce que vous n’êtes pas mais rien ne trompe celui qui détient la Vérité.
Première phrase qui, selon moi, balance du lourd. Ici, le thème de l'imposture est introduit de deux façons différentes. Premièrement par la mise de guillemets autour du mot "création", ce qui sous-entend que ce n'est pas forcément la vérité mais plutôt un fait dont on peut douter. Deuxièmement, la citation "Vous avez souhaité vous faire passer pour ce que vous n'êtes pas" qui est relativement transparente et équivoque. Cette "Entité omniprésente" serait un imposteur. Dès lors, on a 3 candidats potentiels qui correspondent de près ou de loin à cette description : l'évident Roi des âmes, Dios qui a acquis la puissance d'un Dieu, Yggdrasil dont les racines s'étendent partout. Qui est l'imposteur parmi les 3 ? Si vous avez lu la suite, vous avez sans doute votre petite idée.

@Gatekeeper a écrit:
Continuez de tromper les dimensions sur votre véritable visage.
On a ici un autre cas de grammaire révélatrice. "Les dimensions", au pluriel. Notre usurpateur exerce donc une influence sur plusieurs d'entre elles. Cela correspond toujours au Roi des Âmes – dont l'influence s'étend de la Soul Society jusqu'au Hueco Mundo notamment par la présence des Quincy, ses anges, mais aussi par le fait qu'il serait le prétendu créateur de tout ce qui existe. Cela ne correspond plus à Dios qui, pour l'heure, cantonne son influence directe au Hueco Mundo. Quant à Yggdrasil, ça correspond toujours mais de façon un peu étrange ; si ses racines ne s'étendent que dans le monde humain, on a bien vu lors de la menace qu'il était capable de posséder n'importe quel type d'entité, et peut ainsi exercer une influence sur les autres dimensions. Il nous reste donc le RdA et Yggdrasil.

@Gatekeeper a écrit:
Nous sommes le passé, le présent ainsi que le futur.
La mémoire de cet univers et bien plus encore.
Le Gatekeeper sait des choses, beaucoup de choses qui compromettraient notre cher usurpateur. Simple.

@Gatekeeper a écrit:
Vos anges vous trahiront. Vos émissaires vous trahiront. Nous vous trahirons. Tous suivront la voie d’Ahriman. De la vérité à la vérité, aucun mensonge ne peut subsister. Telles sont les lois de cet univers que vous vous appropriez.
Anges, émissaires et humains sont associées à l'usurpateur comme ses pseudos possessions, ses créations même ? À partir de là, Yggdrasil n'est évidemment plus éligible. Seul le RdA l'est car :
Anges = Quincy
Émissaires = Shinigami
Nous = Humains
Que des entités supposément créées par le RdA. Des entités qui finiront par le trahir en découvrant la vérité, des entités qui "suivront la voie d'Ahriman", de Dios. Ce dernier serait ainsi dans le vrai ? Et le RdA serait notre imposteur ? Selon le post du Gatekeeper, oui.



III - Conclusion

En mettant en lien ces deux parties, on peut arriver à une conclusion plausible : Dios est le véritable "Père de toute chose" et va chercher à reprendre sa place en renversant l'imposteur qu'est le RdA actuel. Voici d'ailleurs deux "petits" éléments pour souligner cette thèse.

@Gatekeeper a écrit:
Vous avez souhaité vous faire passer pour ce que vous n’êtes pas mais rien ne trompe celui qui détient la Vérité.

The Awaken.
Tiré de l'épisode Genèse.

@Maître du Jeu a écrit:
749 — Ahriman se réveille d’une longue stase.
Tiré du contexte hollow. Ici, ce sont les termes de "longue stase" et de réveil qui nous intéressent. En les mettant en lien avec "celui qui détient la Vérité" + "The Awaken" (ndt : l'éveillé, pour ceux qui ont vraiment du mal avec l'anglais), on peut appuyer avec encore plus d'aisance que Dios est le légitime roi des âmes sorti de son profond sommeil. Ainsi serait-il également le "danger" évoqué par le RdA dans son entrevue avec Mitsuhide.


Pour la suite, j'ai une autre théorie mais elle repose un peu plus sur l'imagination que sur des preuves (qui sont ici peu nombreuses). Je pense qu'à l'avenir, lors de cette rebellion générale contre le RdA actuel, Mitsuhide va perdre la vie. Et mine de rien, même si les faits qui appuient cette théorie ne sont pas nombreux, ils sont pour moi relativement équivoques. Les voici :
- Mitsuhide entraîne actuellement les capitaines, pas seulement en prévision de la grande bataille qui se profile, mais aussi pour préparer une succession. Pour appuyer ceci, une citation tirée du topic "Au nom du Père".
@Yogen no Mitsuhide a écrit:
Si Mitsuhide pouvait être considéré comme un élu aux yeux de tous, ces trois gringalets pouvaient bien être amenés à incarner une relève digne de ce nom si jamais il devait arriver malheur à leur père spirituel.

- Même si ce second (et dernier) argument est davantage meta... il se tient. Les trophées. Parmi eux s'en trouve un qui récompense un fait d'armes, celui d'être devenu "Chef de sa faction". Pour les humains et quincy, cela reviendrait respectivement à être président du monde et kaiser, ce qui semble aujourd'hui accessible avec un peu de créativité. Pour les hollow et shinigami par contre... Bah ouais, allez détrôner Dios – qui est actuellement l'égal d'un Dieu – et Mitsuhide qui est investi de la puissance du RdA actuel. Dans l'état, c'est impossible. Pour moi, l'intégration de ce trophée en particulier souligne l'inévitable ; le RdA actuel va être détrôné et Dios reprendra sa place légitime, ce qui libérera la place de chef de faction chez les hollow. Elle sera sans doute occupée par un PNJ S/SS/SSS du niveau du kaiser & consorts en attendant qu'un PJ vienne le renverser. Et niveau shinigami, en supposant que le RdA actuel trépasse, Mitsuhide perdra la puissance quasi divine dont il est investi, ce qui libérera ainsi la place aux sotaicho. Et déso pas déso, mais si ça arrive, j'encourage bien évidemment mon propre taicho dans cette course au pouvoir.


VOILÀ. J'ai terminé... :soo:

_________________
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

 :: Zone de Répit :: Flood :: Théories :: Archives
Fabulations de Reiha

Sauter vers: