Time for Square [Solo]
 :: Soul Society :: Seireitei

Alignement : Chaotique Bon
Rang : A
Grade : Fukutaicho, Sanbantai
Avatar : Akame - Akame Ga Kill
Messages : 235
Expérience : 768
Reiryoku : 58500
Date d'inscription : 04/04/2019
Age du personnage : 24
Voir le profil de l'utilisateur
Nanahara Hikaru
Mer 29 Mai 2019 - 1:14
Pour une fois, il s’agissait d’une journée comme les autres, pour la Vice-Capitaine de l’Avant-Garde. Aucune expédition en particulier n’était prévue pour elle aujourd’hui et elle avait donc un emploi du temps bien plus classique pour une personne de son statut : accueillir les nouveaux venus, s’assurer que l’entraînement se passe bien et évidemment : assister son Capitaine avec toute la paperasse à faire. Bon sang, ça n’allait pas être une mince affaire, de la motiver et franchement, ça la gonflait elle aussi. Mais il fallait le faire.

Enfin, pour l’heure, elle se devait d’accueillir les quelques nouvelles têtes de la Division qui arrivaient, histoire de les mettre au pas afin qu’il n’y ait aucun malentendu. Ah, martyriser les nouveaux et leur montrer qui c’était, la patronne, voilà un job qu’elle appréciait tout particulièrement et pour lequel elle ne remettrait son insigne pour rien au monde. C’est donc rapidement qu’elle rejoignit les nouvelles troupes dans les quartiers du Kekkai, l’immense quartier de vie de la Troisième Division. Division qui était la moins cotée de toutes, toujours rabaissée par les autres et dont certains même la qualifiait d’inutile. Autant dire que ce n’était pas ici qu’on obtenait gloire et reconnaissance…

Salut bande de larves ! Je suis Nanahara Hikaru, Vice-Capitaine de la Troisième Division et en charge de l’avant-Garde. À partir d’aujourd’hui, vous êtes mes subordonnés et si je vous demande de sauter, la seule question que je tolérerais sera pour savoir à quelle hauteur vous devrez sauter. Me suis-je bien fait comprendre les merdeux ?

Ouais, elle gueulait bien fort et autant dire qu’elle ne prenait pas des pincettes avec eux. En même temps, si on chouchoutait les nouveaux dès leur arrivée, alors ils ne pourraient jamais survivre par-delà les murs.

Hey toi, le merdeux, pourquoi t’a l’air sceptique ? T’as un problème peut-être ?

La personne à qui elle s’adressait, c’était un jeune homme, plutôt carré et avec une certaine arrogance sur le visage. Ouais, elle avait vaguement entendu parler de lui, un certain Riku, ou quelque chose comme ça qui avait eu des résultats excellents. Suffisamment bons pour intégrer la Première Division.

Eh bien, avec tout le respect que je vous dois je ne pense pas que vous soyez qualifiés pour ce poste, Vice-Capitaine. Une fonction aussi prestigieuse se doit d’être assurée par quelqu’un ayant la tête sur les épaules et qui sait user de son cerveau.

Ah ouais, tu crois ça ?...

Typique du merdeux qui pétait plus haut que son cul. Hikaru était comme ça, à une époque. L’arrogance en moins, elle, c’était plus de l’assurance naïve qu’autre chose. Ainsi, Hikaru toisa du regard le jeune Shinigami qui lui faisait un sourire mesquin avant qu’elle ne se décide à tourner la tête, à la limite du snobisme.

Si t’es pas content, t’as qu’à aller en parler au Capitaine. Je suis sûr que Tomoe-Chan t’accueillera à bras ouverts pour discuter de ça. Bon les larves, on va au terrain d’entraînement voir ce que vous valez !

Oui, cheffe !
Alignement : Chaotique Bon
Rang : A
Grade : Fukutaicho, Sanbantai
Avatar : Akame - Akame Ga Kill
Messages : 235
Expérience : 768
Reiryoku : 58500
Date d'inscription : 04/04/2019
Age du personnage : 24
Voir le profil de l'utilisateur
Nanahara Hikaru
Mer 29 Mai 2019 - 1:16
Tout ce que je vois ici, c’est une belle brochette d’abrutis finis et presque sans espoir. Mais rassurez-vous, je vais faire de vous de vrais guerriers qui pourront pisser à la raie de cette soi-disant élite. De toute façon, si ce n’est pas le cas, je vous enfoncerais mon Zanpakutō tellement profond dans votre cul qu’il ressortira par la bouche ! Paix à son âme…

Bon, ce n’était pas fameux, clairement. Certes, il y avait quelques bons éléments qui ne demandaient qu’à être polis, mais pour le moment, il allait falloir de l’entraînement. Beaucoup d’entraînement pour en faire des soldats acceptables. En même temps, on ne pouvait pas dire que leur job était le plus simple de tous. Sans aller jusqu’à affronter les plus grandes menaces, c’était eux qui s’occupaient des expéditions les plus longues. Un travail essentiel en somme et qui avait fait d’elle et de ses hommes des personnes au mental d’acier. Mental qu’elle instaurait aux nouveaux grâce à un entraînement ridiculement difficile.

Et autant dire qu’au moindre pet de travers, elle gueulait, afin de s’assurer que tout le monde suive la cadence, n’hésitant pas même à donner des coups de fourreau sur la tête des plus lents. Le but était tout autant d’entraîner le physique que le mental de ces jeunes, afin qu’ils ne craquent pas une fois sur le champ de bataille. Elle aussi, elle était passée par là lors de son entraînement et autant dire que ça lui avait sauvés la vie plus d’une fois.

Pour l’instant vous n’êtes des Shinigami que de nom. Si vous voulez devenir de véritables Dieux de la Mort il va falloir vous bouger le cul mesdemoiselles. Vous n’êtes que du vomi, des sales merdes plus mortes que mortes mais ne vous en faîtes pas, je vais faire de vous des vrais guerriers. Hey, sac à foutre, pourquoi tu rigoles encore ?

C’était encore le même idiot que tout à l’heure. Décidément, il allait vite devenir chiant s’il n’était pas dressé au plus tôt, celui-là. C’est donc avec un sourire arrogant sur le visage que ce dernier se leva, faisant face à sa supérieure, la dominant bien de trente centimètres. Autant dire que c’était une véritable armoire à glace.

Ho rien, je me demandais simplement l’intérêt de cet entraînement. Après tout, nous avons tous eu de très bonnes notes concernant l’entraînement physique. Ne devrait-on pas directement travailler nos schémas d’attaques et stratégies. Ce serait plus pertinent, vous ne pensez pas, Vice-Capitaine ?

BAM. Le nouveau venait de se prendre un énorme coup de boule au visage, cassant son nez tandis qu’il tombait à terre. Évidemment, il s’agissait de l’œuvre d’Hikaru qui le dominait maintenant de toute sa petitesse.

Je vais être claire tout de suite : si vous croyez qu’il s’agit là d’un cours et que vous serez notés à la fin de la journée, alors vous pouvez tout aussi bien remballer vos affaires. Le monde extérieur est bien plus effrayant que tout ce que vous pourriez imaginer et recèle de dangers à tous les coins de rues. Un seul instant d’inattention ou une seule faiblesse te vous vous faites bouffer la moitié de l’estomac par les Hollow. Ou même pire. Alors si vous ne voulez pas mourir comme des merdes, entraînez-vous comme si vos vies en dépendaient, c’est le cas après tout. Et si j’en vois encore un seul lambiner, il dégage, pigé ?!

Bien sûr, elle n’attendait pas vraiment de réponse, c’était une simple question rhétorique. Mais bon, il fallait bien ça pour motiver les troupes et ça avait l’air de marcher. Du moins, en partie, comme quoi, il y avait peut-être de l’espoir, pour cette bande d’imbéciles. Même s’il faudrait tenir le petit Riku à l’œil. Il parlait un peu trop à son goût…
Alignement : Chaotique Bon
Rang : A
Grade : Fukutaicho, Sanbantai
Avatar : Akame - Akame Ga Kill
Messages : 235
Expérience : 768
Reiryoku : 58500
Date d'inscription : 04/04/2019
Age du personnage : 24
Voir le profil de l'utilisateur
Nanahara Hikaru
Mer 29 Mai 2019 - 1:19
Pfft, j’la retiens Tomoe. Partir rapidement à une réunion avec le Sotaicho sans m’en avertir et me laisser toute la paperasse. Décidément, y’a des claques qui se perdent.

Hikaru ruminait, en gérant tous les papiers que son Capitaine avait laissés en plan : principalement le budget alloué aux diverses sections de la Division. Que ce soit en matière d’hommes ou de matériels, autant dire que ce n’était pas le boulot le plus intéressant du monde. Surtout qu’elle n’était pas très douée avec les chiffres et devait donc s’y reprendre à plusieurs fois pour être sûre. Il faut dire que si une seule erreur se glissait dans les feuilles de calcul, elle prendrait cher à son matricule.

J’me demande ce qui se passe. C’est plutôt inquiétant…

En effet, entre e bordel des âmes qui disparaissaient sans raison au Rukongai, la recrudescence des Hollows et maintenant ça, c’était tout de même inquiétant. Est-ce qu’il se tramait quelque chose ? C’était fort possible oui… mais quoi ? C’était en partie pour ça qu’Hikaru était de si mauvaise humeur aujourd’hui, son instinct lui disait que quelque chose ne tournait pas rond ces derniers temps et ça l’agaçait de ne pas pouvoir régler directement l’affaire. Enfin, elle faisait bien de son mieux, notamment grâce à ses récents entraînements avec le Capitaine de la Première Division, mais bon. D’ailleurs, elle en dirait quoi, Tomoe si elle le savait ? Bah, elle ferait probablement une remarque acerbe ou se moquerait gentiment d’elle. Mais bon, parfois il fallait ravaler sa fierté et demander de l’aide à plus compétent que soi. Après tout, l’honneur ne protégeait pas les vies.

D’humeur quelque peu mélancolique, Hikaru décida de lâcher finalement l’affaire, afin de se rendre toutes les tombes de ses valeureux compagnons, tombés au combat. Combien étaient morts depuis son arrivée ici, il y avait plus de cent ans de ça ? Trop pour les compter, probablement plus d’une centaine. Combien étaient morts sous son commandement ? Quarante-sept. Quarante-sept valeureux Shinigamis étaient morts sous ses ordres, parfois certains se sacrifiant pour leur ouvrir un passage, parfois d’autres tombaient dans un piège. Souvent, elle n’était même pas là. Tout ce qu’elle pouvait, c’était donc honorer leur mémoire en continuant ce combat sans fin, portant le poids de ses échecs sur ses petites épaules.

Car elle avait beau faire genre, elle était bien plus sensible qu’elle ne le laissait croire et ressentait un énorme poids sur ses épaules. Son travail la stressait énormément et il n’y avait que peu de moments de détente. En même temps, elle avait la vie de centaines d’hommes dans le creux de sa main et une mauvaise décision pouvait les balayer comme un rien. Enfin, c’était certainement pareil pour les autres, même si en moins pire, peut-être. Qui sait si demain elle ne sera pas embarquée dans une mission de longue haleine qui pourrait durer des semaines, voire des mois. En vérité, mourir aussi loin du Seireitei, qu’on ne retrouve jamais son corps et qu’on ne sache même pas sa mort, ça la terrifiait. Certes, elle se battait principalement pour les autres, mais aussi pour elle, pour ne pas mourir.

Mais bon, si elle devait un jour se retrouver à mourir dans l’exercice de ses fonctions, tant que son devoir était honoré, alors elle serait probablement satisfaite. Même si ça la conduirait à mourir dans un coin, comme une chienne, sans personne à ses côtés…

Bon, il faudrait que je rentre pour finir ces foutus papiers avant que Tomoe m’engueule… À plus les gars, je reviendrais vous redonner des nouvelles très vite.

Ainsi, la Shinigami s’éloigna à petits pas, sans se retourner. Oui, elle avait encore du travail, beaucoup de travail. Il était trop tôt pour mourir.
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

 :: Soul Society :: Seireitei
Time for Square [Solo]

Sauter vers: