Visite de goujaterie (Tokugawa Eien)
 :: Soul Society :: Seireitei :: Kyuutei

Aller à la page : Précédent  1, 2
Alignement : Loyal Neutre
Rang : B
Grade : Ittōhei, Ichibantai
Avatar : Tobirama, Naruto
Messages : 116
Expérience : 403
Reiryoku : 27500
Date d'inscription : 23/04/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Tokugawa Eien
Lun 20 Mai - 19:33


Bla bla bla.

Un résumé de son action ? Elle continuait à piailler et elle n’avait pas vu le destin qui allait l’attendre ce soir. Mince alors, sacré scénarium.

Il était temps de c/c le pavé de Tengoku.

« Tu préfères être plantureuse ou une gamine plate ? À défaut d’ouvrir tes jambes, ouvre tes oreilles.Le but du Uno est de se débarrasser de toutes ses cartes. Pour gagner, il vous faudra marquer être le premier à ne plus avoir de cartes en main.

Combien de cartes dans le Uno ? Pour jouer au Uno, il vous faut les 108 cartes réparties de cette manière :

  19 cartes de couleur bleu, numérotées de 0 à 9 (2 pour chaque chiffre sauf pour le 0)
  19 cartes de couleur rouge, numérotées de 0 à 9 (2 pour chaque chiffre sauf pour le 0)
  19 cartes de couleur jaune, numérotées de 0 à 9 (2 pour chaque chiffre sauf pour le 0)
  19 cartes de couleur verte, numérotées de 0 à 9 (2 pour chaque chiffre sauf pour le 0)

et des cartes TRES spéciales:

  8 cartes « Taicho », (2 pour chaque couleur)
  8 cartes « Tu fais demi-tour », (2 pour chaque couleur)
  8 cartes « Carton rouge », (2 pour chaque couleur)
  4 cartes « Roi des Âmes »
  4 cartes « Sotaicho »

Le pouvoir des cartes spéciales Uno :

La carte « Taicho » :

Lorsqu’un joueur joue cette carte, le joueur suivant doit piocher 2 cartes et passe son tour et cela même si c’est la première carte retournée en début de partie.

La carte « Tu fais demi-tour » :

Lorsqu’un joueur joue cette carte, le sens de la partie est inversée. Si la partie se déroulait dans le sens des aiguilles d’une montre, elle passera donc dans le sens inverse. Même si elle est la première carte retournée en début de partie, elle doit être prise en compte.

La carte « Carton rouge » :

Lorsqu’un joueur joue cette carte, le joueur suivant doit passer son tour. Même si elle est la première carte retournée en début de partie, elle doit être prise en compte.

La carte « Roi des Âmes » :

Lorsqu’un joueur joue cette carte, il peut ou non choisir de changer de couleur en l’annonçant aux autre joueurs. Si elle est la première carte retournée en début de partie, le premier joueur choisit donc une couleur.

La carte « Sotaicho » :

Lorsqu’un joueur joue cette carte, le joueur suivant doit piocher 4 cartes et passer son tour. De plus, le joueur qui a posé cette carte peut choisir ou non de changer de couleur. Attention cependant, cette carte ne peut être jouée seulement si le joueur n’a pas d’autre solution. Si un joueur décide de bluffer et qu’il se fait démasquer, il aura alors une pénalité.

Comment jouer au Uno, tu me demandes ? C'est simple, mais comme je te l'ai déjà dis on va accélérer un peu, et aller vers la fin de jeu :

Lorsque qu’un joueur n’a plus qu’une carte en sa possession, il doit crier « KEBAB » pour avertir tous les autres joueurs. S’il oublie de le faire et qu’un joueur s’en aperçoit, il devra piocher 2 cartes en pénalité.
»

Tu la regardais tel une teubée. Si elle ne comprenait pas du premier coup, à cause d’un qi négatif ou tout simplement pour farmer les réponses simplistes, tu te ferais une joie de lui répéter ce même message.

Alignement : Chaotique Bon
Rang : C
Grade : Nittōhei, Ichibantai
Avatar : Miyamoto Musashi, Fate
Messages : 118
Expérience : 521
Reiryoku : 16000
Date d'inscription : 03/05/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Ousuke Reiha
En ligne
Lun 20 Mai - 20:35

Comme à chaque pique qui lui est envoyée, Reiha ouvre la bouche et s'apprête à répondre. Elle se fait néanmoins stopper dans son élan puisque Eien ne l'attend pas pour commencer à énoncer les règles du jeu, ce qui l'interrompt immédiatement et l'oblige à se concentrer sur les mots de son collègue pour être certaine de ne rater aucune subtilité du jeu. À chaque point énoncé, elle hoche doucement et passivement la tête en guise d'appréhension. Jusque là, rien ne la dérange. Il faut dire que rien ne semble particulièrement difficile. La Nittohei se surprend même à se demander qui a bien pu inventer un jeu pareil, pour dire à quel point elle se sentait à l'aise avec les règles.

Vient alors le tour de cartes aux propriétés spécifiques, des cartes briseuses d'amitié. Leur fonctionnement, bien plus que élaboré, n'est pas si compliqué à saisir. Qui plus est, le design de chaque carte est particulièrement équivoque. L'erreur n'est pas vraiment possible. Reiha prend néanmoins soin de retenir toutes les subtilités de la carte Sotaicho. Pour l'utiliser à plein potentiel, le joueur a le droit de bluffer. Bluffer, c'est potentiellement mentir, soit un domaine dans lequel la jeune femme est très loin d'exceller. Pire encore ; sera-t-elle au moins capable de déceler les mensonges de son adversaires ? En étant réaliste, Reiha en doute déjà. Elle ne baisse cependant pas les bras et hoche la tête avec une mine déterminée, bien résolue à gagner. Il y a néanmoins un petit détail qui la chifonne.

« Ke..bab ? prononce-t-elle, visiblement perdue. Eh, laissez-la ! Elle n'a pas encore l'habitude de fréquenter le monde des humains. Très bien. J'ai compris. Dans ce cas, je mélange le paquet et vous commencerez, en retour. Simple précaution. »

Comme c'est étrange ! Elle ne lui fait donc pas confiance ? Je vois pas pourquoi. Mais c'est sans demander de reste qu'elle se saisit du tas de cartes et le mélange naturellement en levant un peu les yeux pour prouver qu'elle ne jetait pas le moindre coup d'oeil au paquet. Dans un même temps, elle fixe Eien pour s'assurer qu'il n'en fait pas de même. Après cela, elle distribue les cartes une à une, à tour de rôle, mais s'arrête un instant.

« Combien de cartes ? Vous ne l'avez pas mentionné. »

Une fois qu'elle a sa réponse, elle ne perd pas de temps pour monter au nombre demandé puis repose la pioche sur la table. Elle en retourne ensuite la première carte ; un 2 rouge. Plutôt simple comme départ. Reiha ramène ensuite sa main devant elle et la déplie avant de montrer le dos de ses cartes à Eien pour lui prouver qu'elle n'avait pas triché en réduisant le nombre de ses cartes de départ. Franchement, qui douterait d'elle ? S'il y a bien une personne incapable de tricher, c'est elle.

« À vous de jouer, donc. Oh et si je gagne, ce que je compte évidemment faire, j'exige des excuses formelles et sincères de votre part. »

_________________
Alignement : Loyal Neutre
Rang : B
Grade : Ittōhei, Ichibantai
Avatar : Tobirama, Naruto
Messages : 116
Expérience : 403
Reiryoku : 27500
Date d'inscription : 23/04/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Tokugawa Eien
Lun 20 Mai - 21:21


Agréablement surpris, tu fus. Toi qui t’attendais à gagner du temps et à préparer une stratégie du futur pour la mettre en position latérale de sécurité... Elle cassait toutes tentatives de triche. C’était du moins l’idée que tu laissais prétendre. En effet, te laisser jouer en premier était la pire décision qu’elle avait entrepris. Tu étais bénis par l’âme des cartes en personnes.

Normal en tant que Grosbill de la première heure, rien ne pouvait t’arrêter.

« Kebab en effet, un problème ? Ça m’va, je vais gagner quoi qu’il arrive. »

Ah les femmes shinigamis. Elle ne suivaient jamais la tendance humaine... Très triste. Certes, tu avais initié deux trois femelles à l’art du twerk, mais ce n’était rien face aux moeurs humaines prônant... des choses chelous, même pour toi. Aviez vous déjà entendu des personnes non-binaire ? Quelle rigolade. Tu jouais avec le feu certes, les feminazi et autre white knight n’allait quand même pas te tomber dessus pour si peu.

« 7 voyons. »

Tandis qu’elle te regardait dans les yeux et qu’elle mélangeait, tu fixais sa poitrine, salivant. Eh oui, tant que l’on est dans les stéréotypes autant y aller à fond pour surpasser Feeling Online... Quoi ? Comment ça c’est lourd de parler de ce genre de chose h24 ? Okok j’arrête promis hihi.

Tu soufflas légèrement suite au comportement et acte de la jeunette. Du n’importe quoi, vraiment.

« D’accord, partons sur ça. Si je gagne tu passes une nuit avec moi. »

Tu étais un sacré forceur, en même temps tu avais une image de Charo virtuel à tenir. #MeThree. Hihi.

Ton jeu était assez classique, dans tes 7 cartes se trouvaient très exactement : les 4 Sotaicho, un carton rouge humain, un 10 shinigami et pour finir un 0 hollow. Tu voulais commencer fort, lui mettre la pression. Ce fut un Sotaicho qui s’imposa dans la partie. 4 cartes et un tour qui sauter, quel plaisir hihi.

Alignement : Chaotique Bon
Rang : C
Grade : Nittōhei, Ichibantai
Avatar : Miyamoto Musashi, Fate
Messages : 118
Expérience : 521
Reiryoku : 16000
Date d'inscription : 03/05/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Ousuke Reiha
En ligne
Lun 20 Mai - 22:04

La partie est donc lancée. Reiha prend le temps de consulter sa main et... dommage ça ! Aucun Sotaicho, juste un carton rouge quincy, un 8 hollow, un 3 et un 5 shinigami, et... trois demis-tour. Sérieusement ? Le demi-tour n'est-elle pas la carte bonus totalement inutile dans le cadre d'une partie à deux jours ? Si si, totalement. N'y-a-t-il pas moyen d'annuler le défi, de se défiler et de refuser tout gage ? Non ? Comme c'est étonnant. Cependant, même si Reiha avait pu se désister, elle ne l'aurait pas fait. Elle n'a qu'une parole, même si ça va certainement lui nuire à l'avenir. Puis elle était bornée. Très bornée. Même avec une main pareille, elle n'allait pas abandonner. Oui, c'est ça ! Elle va s'accrocher à sa rage de vaincre et à...

« Eeeeeh déjà un Sotaicho ?! »

Elle prend un court instant pour se rappeler des règles. 108 cartes en tout, 7 dans la main d'Eien, ou 6 après la pose du Sotaicho. S'il joue cette carte, c'est qu'il est supposé n'avoir aucun autre recours, à moins qu'il ne bluffe. La carte servant de base est donc un 2 hollow. Reiha n'ayant aucun 2 ou aucun hollow dans sa main, il reste 24 cartes de base dans le jeu pouvant se poser un hollow, auxquelles s'ajoutent les 4 Roi des Âmes, les 2 Taicho hollow, les 2 Stop hollow et les 2 Demi-tour hollow, ce qui fait un total de 34 cartes éligibles. Sur les cent cartes que Reiha n'a pas à disposition, un tiers d'entre elles sont éligibles. Eien n'en aurait pas eu dès le départ ? Les chances étaient infimes, il devait forcément bluffer. Mais d'un autre côté, Reiha n'a pas envie de subir une pénalité dans le cas où elle aurait faux. Elle laisse donc couler et accepter la contrepartie en râlant, ajoutant un 2 shinigami, un 9 shinigami, un stop humain et un 8 hollow à sa main. Mais quel enfer ! Et en plus de ça, elle devait passer son tour.

« Je.. j'ai pas dit mon dernier mot ! Attendez un peu que ce soit mon tour ! »

Ahahah. Mais non, non Reiha. Est-ce que tu vas au moins jouer avant d'avoir vingt cartes en main ? Je sais pas, mais ça me paraît quand même vachement compromis. Pour sûr. La pauvre est en bonne voie pour perdre cet horrible pari. Un frisson lui parcourt l'échine rien qu'en y repensant. Elle déglutit, regarde son jeu, relève la tête et tire la tronche en constatant que ce n'est effectivement pas son tour. Qu'il est broken, ce Sotaicho. M'enfin, ça change pas de la réalité.

« Moui. Allez-y, continuez. Je me vengerai, vous verrez. »

_________________
Alignement : Loyal Neutre
Rang : B
Grade : Ittōhei, Ichibantai
Avatar : Tobirama, Naruto
Messages : 116
Expérience : 403
Reiryoku : 27500
Date d'inscription : 23/04/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Tokugawa Eien
Mar 21 Mai - 13:05


Quelle joie. Quel délice. Tu venais de faire le tricheur, le grosbill et du méta-rp. Quel exemple pour la communauté tu faisais. Un homme brillant s’évertuait à soulever les rouages du game pour être toujours plus broken.

Ta comparse commençait à le comprendre. Elle n’avait aucune chance de gagner. Même prier le Roi des Âmes en personne n’y changerai rien. Tu pouvais très clairement t’amuser à faire passer son tour ad vitam eternam, mais était-ce marrant ?

« J’en connais une qui ne va pas dormir de la nuit hihi. »

Absolument. Dans le jargon, on disait que tu n’avais aucune race.

La perfidie de ton âme l’emportait sur ta vilenie. Il fallait la jouer finaude. Lui laisser espérer qu’elle pouvait gagner, qu’elle pouvait surpasser ce terrible oppresseur. Quel psychopathe ce mec, sah.

« À ton tour machin »

Une carte fut déposer à tes mots, tout comme un léger sourire. Un petit 0 Hollow. Une carte totalement en accordance avec le nombre de Hollow actif sur le forum. LIBERER BARZAQ.

Pour meubler, et faire genre que tu étais un homme qui s’évertuait à faire des rp qualitatifs, tu buvais tranquillement ton petit bol de nouille. Laissant la nittomoche placer son jeu.  

Alignement : Chaotique Bon
Rang : C
Grade : Nittōhei, Ichibantai
Avatar : Miyamoto Musashi, Fate
Messages : 118
Expérience : 521
Reiryoku : 16000
Date d'inscription : 03/05/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Ousuke Reiha
En ligne
Mar 21 Mai - 14:23

Évidemment, Eien s'était permis de provoquer un peu plus sa camarade de jeu qui n'était vraisemblablement pas en bonne passe. Ce n'était toujours pas son tour et elle venait de piocher quatre cartes. Quatre cartes pas si fameuses que ça, pour rajouter un peu de sel sur la plaie béante. Vous voyez ces scènes caricaturales d'anime pendant lesquels un personnage désespéré ouvre grand la bouche pour laisser son âme s'échapper par celle-ci ? Eh bien Reiha était à deux doigts d'atteindre cet état tant sa main la désespérait.

Heureusement, c'était enfin à son tour de jouer ! Quelle était la dernière carte posée ? Un 0 hollow. Et dis-nous Jamy, combien d'options Reiha avait-elle à disposition ? Eh bien c'est très simple mon ami Fred ; elle pouvait jouer l'un de ses deux 8 hollow ou son demi-tour hollow qui n'allait de toute façon pas lui servir à grand chose dans cette partie à deux joueurs. Quelle carte inutile, je vous jure. Mais c'est entièrement de sa faute ! Elle n'a pas cru en l'âme des cartes. Et même si ma petite Reiha n'était pas du genre à voler un précieux Dragon Blanc aux Yeux Bleus à un grand-père désoeuvré, il lui manquait effectivement cette confiance en son propre jeu, comme le fameux Kaiba.

« Ne vous en faites pas, ce n'est que l'échauffement. Je prépare le terrain, lâche-t-elle, incertaine de ses propres mots. »

Le demi-tour hollow fut finalement posé sur la pile de jeu. C'était le choix le plus logique puisque les 8 hollow allaient servir dans statistiquement plus de cas de figure. Eh ouais. À ce stade de la partie, tout ce que pouvait faire la nittohei, c'était de compter sur les statistiques pour lui porter secours. Mais était-ce réellement possible ? Non. Elle n'en avait pas conscience, contrairement à moi. Pauvre petite, je vous dis.

« Allez, on s'active. J'ai une défaite à vous faire manger, moi. »

_________________
Alignement : Loyal Neutre
Rang : B
Grade : Ittōhei, Ichibantai
Avatar : Tobirama, Naruto
Messages : 116
Expérience : 403
Reiryoku : 27500
Date d'inscription : 23/04/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Tokugawa Eien
Jeu 23 Mai - 14:18


Sérieusement. Un demi-tour Hollow ? Tes yeux roulèrent. Quelle plaie de jouer avec une personne quand tu étais sûr que la victoire t’attendais. Si sa main ressemblait à la carte qu’elle posa, bah mdr lol.

« J’en connais une qui n’est pas trop chanceuse. Ce serai dommage de prendre un énième plus quatre dans les dents. »

Un sourire digne de la fils de puterie qui t’incarnait se dessina. Ce fut avec une lenteur caractéristique des plus grandes scènes d’action du shonen-flow que ta main apposa le Tyran. le Destructeur de monde. el Mejór. Un sotaicho du « turfu je te la mets en pleine race » comme disait si bien le poète B2oba.

« Mange t’es quatre cartes stp. Et j’me de l’humain. Hop hop hop. »

C’était encore à toi de jouer. Profitant totalement de cette situation de force, tu comptais bien en profiter. La puterie incarnait que j’vous disais !

« J’me demande quel terrain et quelle défaite tu prépares... La tienne, non ? »

La nuit qu’allait vivre Reiha. Pfiouh. Pauvre demoiselle. Elle allait gouter au pires vices qu’une âme pouvait contenir. Bien sûr, tout se fera sous ellipse. Pas de hide, ni de rp chelou. Le credo de la maison.

Alignement : Chaotique Bon
Rang : C
Grade : Nittōhei, Ichibantai
Avatar : Miyamoto Musashi, Fate
Messages : 118
Expérience : 521
Reiryoku : 16000
Date d'inscription : 03/05/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Ousuke Reiha
En ligne
Jeu 23 Mai - 15:05

Il semblait comme... exaspéré. Déjà ? Jouer cette carte annonçait tant à la fois ? Il faut croire que oui. Mais Reiha n'avait pas vraiment pu jouer autre chose, à son grand désespoir d'ailleurs. En parlant de désespoir... n'était-ce pas l'annonce d'un autre Sotaicho qui tomba ? Oh non, non. Non non non. Le memo en .txt qui recense les cartes de la demoiselle commence à être long, beaucoup trop lo-... Et c'est trop tard. Vlan ! Quatre autres cartes dans sa face. C'est avec une mine renfrognée et non-dissimulée que la Nittohei pioche. Oh... Oh ! Un stop, il y a un stop ! Un stop shinigami. Eh, ça se prend ! Et avec ça ? Un 3 quincy, un 7 humain et un 9 hollow. Ok. C'est pas terrible, mais il y a un stop dans le lot. C'est mieux que rien !

« Oui oui, bien sûr. Vous verrez. »

Un sourire incontrôlé étire ses lèvres. Elle n'a pas pensé à une combine pour gagner. À vrai dire, elle commençait même à voir la victoire s'envoler au loin. Pourtant, elle était amusée par la simple idée de réaliser un certain enchaînement, ne serait-ce que pour renvoyer à Eien toutes ses provocations. Comment on peut appeler ça ? L'esprit du duelliste, vous dites ? Non, non, vous êtes loin du compte. Ce n'est qu'une petite vengeance personnelle.

Par contre, si l'on pouvait comparer quelque chose à la license mettant en scène le duel de cartes de monstres, c'était bien la gestuelle de Reiha qui commençait un peu trop à se prendre au jeu. Elle tenait ses cartes en éventail dans une seule main, les consultait avec un petite sourire en coin juste à l'idée de placer sa petite combinaison, et faisait de grands gestes avec son bras libre pour appuyer ses dires. En un mot : ridicule. Le sang lui montait un peu trop à la tête.

« Ce duel se passe exactement comme je le veux. All goes along the keikaku, ou pas, crie le narrateur en fond. Jouez votre carte, allez-y. Un destin cruel vous attend ! Petit rire pseudo diabolique. Qui y croit ici ? Personne, oui. »

_________________
Alignement : Loyal Neutre
Rang : B
Grade : Ittōhei, Ichibantai
Avatar : Tobirama, Naruto
Messages : 116
Expérience : 403
Reiryoku : 27500
Date d'inscription : 23/04/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Tokugawa Eien
Jeu 23 Mai - 16:21


Mais que vois-je ? Serait-ce celle qui se venter de pouvoir te one one qui possédait une main aussi remplit que la daronne à Vito. Quel absolu plaisir. Tu comptais les cartes. 4,6,9,20,50. Pfiouh, gé-char la moman.

« Oulah. Mais la demoiselle s’enorgueillit de ses cartes où je rêve ? Mange ton carton rouge pour calmer tes ardeurs. »

Tel le grand duelliste que tu étais, tu propulsais ta carte contre le bois de la table. Ce fut l’heure du du-du-du-duel. Plus le temps passait, plus l’arc de tout les triomphes s’ouvrait à toi. Techniquement parlant, c’était impossible de prendre un tacle assassin provenant de la jalouse défaite. Ton regard amusé faisait des vas et viens entre les cartes et la meuf au cheveux rose. Elle ressemblait étrangement à une Skitty en chaleur.

« Scarface, si ta pas l’âme des cartes, ta walouuuuuuu. »

Tu t’esclaffais. Un simple signe de doigt indiquer à la tchoin tchoin tchoin d’apporter un autre bol pour toi. Comme quoi, être performant sa creuser l’appétit.

« Compte bien mes cartes. »

Plus que trois petite carte. Un 10 Shinigami, 2 Sotaicho. Ta main s’envolait comme peau de chagrin, tout comme les espoirs de la prude. Tel mista burns, tu te languissais de ton prix. Tes traits s’arquaient pour mimer ceux du centenaires. Ex-ce-llent.

Alignement : Chaotique Bon
Rang : C
Grade : Nittōhei, Ichibantai
Avatar : Miyamoto Musashi, Fate
Messages : 118
Expérience : 521
Reiryoku : 16000
Date d'inscription : 03/05/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Ousuke Reiha
En ligne
Jeu 23 Mai - 17:20

La bave du crapeau n'atteint pas la blanche colombe, dit-on. Ouais, enfin... Ici, le crapeau a un molard plutôt vénère. Et notre colombe vole particulièrement bas. Autant dire que chaque pique semble plus ou moins faire mouche. Et à défaut de calmer ses ardeurs, le dernier carton rouge joué lui fit comprendre qu'elle n'aura pas le droit à l'erreur sur ses prochains tours. Comment faire ? Mais comment faire ? Elle qui attendait son tour avec impatience ne serait-ce que pour se défouler, allait-elle au moins être en mesure de jouer avant de perdre ?

« I-il y a de quoi ! Si tu voyais mon jeu, tu serais vert de jalousie. »

Et c'est le retour du tutoiement, mais il n'est cette fois-ci pas venu seul. Accompagné de son fidèle ami, le trait "bluffeuse du dimanche" ! À eux deux, il n'y a aucun toute que toutes les bribes de crédibilité restantes s'envolèrent. À ce compte-là, il était statistiquement impossible de pouvoir gagner la partie en un tour ; son adversaire devait bien le savoir. Pourtant, Reiha n'abandonna pas. Jamais ! Plutôt se flageller sur une place publique que d'admettre sa défaite contre un goujat pareil ! Ouais, je vous jure, elle voit les choses de cette façon.

« Les cartes n'ont pas d'âme, idiot ! Si si, Reiha. Comment Yugi a gagné contre Kaiba, d'après toi ? Puis je sais très bien compter. Une, deux, trois. Trois cartes. Et alors ? J-j'ai la combinaison parfaite ! »

Faisons un petit compte, juste pour comme ça pour se moquer d'elle. Une, deux, [...], treize, quatorze. Quatorze cartes en main. Soyons réaliste pendant deux minutes ; même en ayant tous les stop de la partie – ce qui n'est pas le cas – elle ne pouvait pas remonter en un seul tour. Et, pour son propre bien, Reiha évita d'avoir recours aux maths cette fois-ci.

« Impossible que tu gagnes de suite. Dès l'instant où ce sera mon tour, je vais retourner la situation à mon avantage. Ahah, l'âme des cartes, n'importe quoi... Tu as déjà joué deux sotaicho, les chances que tu aies les deux autres sont tellement proches du zéro que j'ai de la peine ! »

Elle... devient folle. Enfin, c'est surtout pour se rassurer. Mais oui Reiha, gros patpat, tu pourras jouer. (Spoiler, lui dites pas : non elle ne pourra pas.)

_________________
Alignement : Loyal Neutre
Rang : B
Grade : Ittōhei, Ichibantai
Avatar : Tobirama, Naruto
Messages : 116
Expérience : 403
Reiryoku : 27500
Date d'inscription : 23/04/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Tokugawa Eien
Ven 24 Mai - 3:30


Et tu pioches, pioches, pioches c’est ta façon d’aimer. Le rythme qui t’entraine jusqu’au bout de la nuit et qui réveille en toi une sensation de fooooolie. Il est tard les frères, me juger pas. On s’ambiance comme on peut dans la petite tête de ce Eien. Bien sûr, ça n’avait rien à voir avec le fait de zouké le 4e mur. Absolument pas. Uniquement et simplement, temporairement, anachroniquement, hypothétiquement les pensées d’un esprit malade et fatigué.

« Ah bah ça, je ne te le fais pas dire. Comme j’aimerai être à ta place olalalah....................... Ta capté le jeu d’acteur ? Fort non ? »

Tu n’avais jamais vu une partie de ce genre. Sa seule action fut de poser une carte royalement inutile. Tu lâchais ta petite larme de rire. Un fou rire d’âne.

« C’est faux. Comme la dit si bien une petite voix, comment YAMI... oui tu as bien entendu, YAMI HEIN, a fait pour battre KAIBA ET SON DRAGON BLANC ? J’ai vu l’episode, il la dit clairement, bouffonne. Cesse de mentir. »

Quelle ignominie. Dire que Yu Gi Oh se tromper. Jskdlslxifiald. Désoler, tes pensées venaient se faire un infarctus face à tant de bêtise. Elle allait payer pour cet affront ! Toi qui voulais lui laisser un espoir de gagner – c’est du mensonge... Pauvre petite.

« Ah ouais ? Ptin t’es une devin toi. Par contre, tu peux me dire c’est quoi cette carte ? Nan parce que j’crois j’vois pas bien là. »

Un énième Sotaicho qui sortait mettre un tacle assassin, no scop, sauté, 360° dans les espoirs de la Nittōhei. Jouer son corps face à un tricheur ce n’fut pas halal tout ça. Hâte de voir un rp hikaru vs reiha pour doser le malaise constant du rp. Oui oui, plus de digressions promis. MAIS HIKARU LES FRERES. Pardon.

Tu demandais du Shinigami. Et qui disait un plus quatre briseur d’amitié disait for-ce-ment un tour sauté. Et c’est parti, voilà un énième post d’introspection de la part du joueur français. À vous les studios.

Alignement : Chaotique Bon
Rang : C
Grade : Nittōhei, Ichibantai
Avatar : Miyamoto Musashi, Fate
Messages : 118
Expérience : 521
Reiryoku : 16000
Date d'inscription : 03/05/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Ousuke Reiha
En ligne
Ven 24 Mai - 9:05

Mais pourquoi s'excitait-il comme ça ? Reiha avait beaucoup de mal à le comprendre. Pour moi, oui, tout est normal – je vous assure ! Mais pour elle, c'est une autre histoire. Que les jigokurocho aient une âme, ok. Que les zanpakuto aient une âme, ok. Mais que les cartes aient une âme... non ! Pour elle, c'était inconcevable. Il ne s'agissait que de simple bouts de carton. Et, elle avait beau les toucher encore et encore, elle ne ressentait effectivement pas la moindre énergie spirituelle en ces cartes. De son point de vue, tout ça était aussi impossible qu'un hollow altruiste.

« Mais arrête de dire des conneries ! lui envoie-t-elle, totalement décomplexée maintenant qu'elle est à fond dans la partie. Tes personnages n'existent pas, ils sont dans ta tête. Cesse de fabuler et joue ton chiffre là, c'est bon ! »

Mais... n'a-t-il pas joué à l'instant ? Si. D'ailleurs, il s'agissait de la carte que Reiha redoutait tant. En même temps, comment lui en vouloir après qu'elle se la soit mangée autant de fois en une seule partie ? Et en une partie si courte, de surcroît. Elle ne voulait d'ailleurs tellement pas y croire que, dans tête, cette carte n'était pas un sotaicho mais un simple chiffre d'une couleur totalement aléatoire. Elle se met à délirer, oui. Il faut dire que les enjeux étaient bien trop grands pour qu'elle puisse réaliser immédiatement l'ampleur de la situation. What did it cost ? – Everything. Thanos en serait fier. Enfin... La différence étant que Reiha n'avait absolument rien obtenu en retour, pas même une once de puissance. Juste peut-être un peu d'XP mais, eh, c'est meta.

« C'est un chiffre. C'est absolument un chiffre. Qu'est-ce que tu veux faire avec ça ? Ca va être à moi de jouer et tu vas regretter ! »

La Nittohei, afollée, était déjà en train de préparer sa main pour savoir dans quel ordre jouer ses cartes. Allez, on part donc sur trois stops d'affilée suivi d'une carte un peu osef ? Ouais. Mais il fallait aussi préparer les répliques de la demoiselle. Enfin... Elle les préparait. Moi, je m'en fiche parce que je n'aurais jamais à les écrire. D'ailleurs, quand va-t-elle réaliser qu'elle a perdu ? Ca commence à être un peu long, là. Accélérons le processus.

« ENCORE UN SOTAICHO ?! »

Oui, encore. Dépitée, elle piocha ses quatre cartes que je ne prends même plus la peine de relever, sa défaite étant assurée. Désolé ma belle, mais t'es finie ! Crois ce que tu veux, ça ne changera rien à ta situation actuelle. Et pourtant... elle s'accrocha au dernier espoir qu'elle pouvait avoir.

« Allez, c'est bon, c'est qu'un coup de chance. Joue ton chiffre et laisse-moi jouer. 3 Sotaicho, et puis quoi encore ? Le quatrième est forcément dans la pioche ! Les gens comme toi ne méritent pas d'être bénis par les miracles. Im-po-ssi-ble. »

_________________
Alignement : Loyal Neutre
Rang : B
Grade : Ittōhei, Ichibantai
Avatar : Tobirama, Naruto
Messages : 116
Expérience : 403
Reiryoku : 27500
Date d'inscription : 23/04/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Tokugawa Eien
Sam 25 Mai - 6:00


Il était bientôt 6h à ta montre. Une poignée de minute s’offraient à toi avant ton départ. Totalement ko par la fatigue, tu devais pondre une interaction en moins de quelques minutes. Une question de vie ou de mort. Ton pallier 300xp en dépendait après tout. Voyons voir ce que ton adversaire de fortune et du jour t’avais apporté.

« Bla bla bla, women lives matter, Bla bla bla, t’es beau Eien, Bla bla bla, Un Sotaicho, Bla bla bla, Yu Gi Oh, Bla bla bla, âme des cartes, Bla bla bla, je te tutoies, Bla bla bla, j’te pepom quand tu veux, Bla bla bla, soirée théorie sur l’event 1 soon, Bla bla bla, j’dois me tirer, bla bla bla, plus besoin de meubler comme un fdp, Bla bla bla ».

Tu soufflas. Était-ce une extreme fatigue qui t’empêchais de relire la réponse à défaut de sombrer dans l’inconscience du sommeil ? Totalement. Dans ce cas, tu l’ignoras tout simplement. Ni plus, ni moins. Tu te rappelais avoir commander à manger. Tandis qu’elle piaillait et que tu n’écoutais pas, tu buvais tranquillement ta nourriture.

Ton 10 Shinigami fut posé avec rapidité avant qu’un KEBAAAAAAAAB nettement plus rapide ne se faisait entendre. Ton regard s’ancra dans la future Nittōhei enceinte.

« KEBAB. ALLEZ DANS TA MÈRE. LA PREUVE QUE L’ÂME DES CARTES EXISTENT. SI TOI T’ES UNE AME, MÊME LE PORE DECHET A DROIT A CE LUXE. T DAN TA JALOUZI ET MWA MON JAKUZI. »

Un simple signe de main venait achever ton tour, tout en l’incitant à mettre en place son jeu. Tu en cessais de le dire, mais quel plaisir que d’être un tricheur qui faisait du méta h24.

Enfin soit, inutile de meubler. Pour une fois, tu te permettais de faire un post logique, scientifique et d’autres mors en -ique que j’ai oublié. Allez à vous les studios, écrire 120 mots pour des rp c’était vraiment un mouv’ de batard. Heureusement que tu avais la casquette du rang S(taff) qui te permettait de tout surpasser, tout niquer, tout supprimer, me jugez pas j’ai oublier mes mots à la maison.

Tin, il fallait vraiment arrêter la tise. Car oui, tout comme le « fait d’être méchant c’est pas gentil ». N’oubliez pas, la drogue c’est mal. Le gars qui jouait Alessio était quand même un pro de cette poudre blanche.

Alignement : Chaotique Bon
Rang : C
Grade : Nittōhei, Ichibantai
Avatar : Miyamoto Musashi, Fate
Messages : 118
Expérience : 521
Reiryoku : 16000
Date d'inscription : 03/05/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Ousuke Reiha
En ligne
Sam 25 Mai - 9:26

Non, non et re-non ! Elle refusait toujours d'y croire malgré l'évidente différence du jeu qui n'était due qu'à un simple hasard statistique – ah, si elle savait à quel point sa vie était influencée par deux random en train de pianoter sur un clavier. Mais évidemment, elle ne pouvait pas être au courant, ce qui la poussait toujours plus à râler encore et encore, en particulier lorsque son adversaire se permit de lâcher le fameux mot "kebab" qu'elle ne comprenait toujours pas. Dans sa tête : pourquoi kebab ? Qu'est-ce que c'est ou qui est-ce ? Pourquoi le mot n'a-t-il aucun rapport avec le jeu ? Tant de questions qui auraient pu lui faire oublier ce pourquoi elle s'excitait, soit sa petite vengeance en quatre cartes. Oui, que quatre. C'était bien impossible de gagner, et pourtant la satisfaction de pourquoi jouer plusieurs fois d'affilée lui montait à la tête.

« Très bien. J'espère que tu es prêt à souffrir. »

Elle prit une grande inspiration et, d'un geste beaucoup trop ample et dramatique pour une simple partie de nyuno, sa main s'éleva dans les airs pour ensuite retomber dans son jeu et y sélectionner une carte qu'elle plaça entre son index et son majeur. D'un nouveau geste exagéré, Reiha posa la première carte de son petit combo qui n'était autre qu'un... stop shinigami. Bah oui, on fait ce qu'on peut hein. Elle a une main de merde, n'oubliez pas.

« La ferme, tu joues pas ! braille-t-elle, visiblement bien trop excitée. Mais comme disait l'oncle de Jackie Chan, ye n'ai pas fini. Et ça, c'est parce que je déteste ta façon de me parler ! s'égosille-t-elle, cette fois-ci en jouant son petit stop quincy d'une façon toute aussi dramatique que pour son prédécesseur. Puis ça c'est pour toutes les fois où tu m'as mise dans l'embarras ! crie-t-elle après avoir posé son stop humain. Tu veux jouer ta dernière carte, hein ? Tu commences à t'inquiéter, pas vrai ? Eh bah tu fais... et d'un coup, totalement dépitée, elle baisse d'un ton et joue son 7 humain avant de lâcher le reste de son jeu sur la table et de laisser sa tête s'écraser juste à côté en signe de défaite. ... mal. Vas-y, joue ta dernière carte. Mets fin à ce supplice. C'est bon, j'ai compris. Lalala l'âme des cartes, lalala t'es le meilleur, lalala tu me l'avais bien dit. »

Maintenant que toute cette adrénaline était descendue, la déprime prit le pas. La déprime et l'angoisse aussi. Rien que d'imaginer ce qu'elle allait subir la mettait à la fois dans un état de gêne profonde et de stress absolu. Pourquoi ? Pourquoi avait-il choisi un lot pareil ? Ah la la, je vous jure. Tu aurais tellement dû te faire passer pour une gamine, Reiha. Il était prêt à te croire, en plus de ça ! Mais non, l'ego. "Ouiiii je suis une adulte, tout ça tout ça". C'est vrai. Mais si tu n'avais rien dit, t'en serais pas là. Assume ! Enfin... D'un côté, c'est pas comme si j'influençais quoi que ce soit quant aux malheurs qu'elle traversait, non non non. C'est à 100% de sa faute.

_________________
Alignement : Loyal Neutre
Rang : B
Grade : Ittōhei, Ichibantai
Avatar : Tobirama, Naruto
Messages : 116
Expérience : 403
Reiryoku : 27500
Date d'inscription : 23/04/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Tokugawa Eien
Jeu 6 Juin - 16:11
Entre vous et moi. Eien n’a même pas à chercher à entendre ses jérémiades. Tel un homme en couple face à une femme trop bavarde, il avait laissé le débit de parole le noyer. Un automatisme de défense redoutable. Telle des écoutilles, ses oreilles ne captaient plus qu’un mot sur une phrase entière. C’était pour vous dire à quel point il en avait rien à foutre.

Son regard resta uniquement apposer sur le jeu en cours. Et sur ses phrases non-française lors de sa dernière réponse. Quel plaisir de se relire après plusieurs semaines et de se rendre compte que l’on est débile. Rei-tchoin méritait presque de l’xp supplémentaires pour supporter un tel châtiment... Non je rigole, cheh.

« "Ok are you done ?" — Kevin Hart. »

Pour ceux qui ont la référence, vous savez que son sort est scellé. Pour les autres, hop hop hop, allons sur youtube pour examiner tout ça. Ta dernière carte trôna sur le jeu. L’ultime Sotaicho venait clore cette partie tel un Tyran. Nul secours pour elle malheureusement. Et ce n’était que le cadet de ses soucis.

« Une main parfaite, pour un homme parfait, accompagner parfaitement par l’âme des cartes. Et j’ai parfaitement remporter cette partie, comme je te l’avais parfaitement dis juste avant. »

Ta main se posa sur la dextre de l’ephebe. Un sourire moqueur au lèvre. Elle avait pris du sale. Et ce n’était pas encore le début de soirée. On se calme les pervers qui nous lisent (cc hikaru), on va pas rp cette nuitée forte en rebondissement. N’abusons pas mdr.

« Ce soir chez moi, fais des étirements avant. Tu vas probablement rester alitée pendant plusieurs jours hihi. »

Ramener la coupe à la maison comme le disait si bien certain humain. D’un simple mouvement de main, tu attiras l’une de tes tchoins afin de payer l’addition – uniquement pour toi bien sûr. Si elle n’avait plus rien à dire, tu comptais bien te retirer. Retourner dans ton petit bureau tout mouillé et faire un rapport sur le comportement outrancier de la jeune.
Alignement : Chaotique Bon
Rang : C
Grade : Nittōhei, Ichibantai
Avatar : Miyamoto Musashi, Fate
Messages : 118
Expérience : 521
Reiryoku : 16000
Date d'inscription : 03/05/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Ousuke Reiha
En ligne
Jeu 6 Juin - 16:57

Elle aussi était en mesure de ne pas tout écouter, même si dans son cas, ça ne résultait pas vraiment de sa propre volonté mais plutôt d'un désespoir accablant. Évidemment, évidemment que ce fourbe avait absolument tous les Sotaicho du jeu de cartes dans sa main. Et même si c'était suspect, Reiha suspecta avant tout le pouvoir de cette fameuse "âme des cartes". Les zanpakuto étaient bien conscients, après tout. Pourquoi pas les cartes ? Sur cette pensée, la nittohei subit une remontrance de la part de son propre zanpakuto, comme une impulsion pour mentale pour la punir d'avoir comparé l'esprit digne d'un sabre à de simples bouts de carton. Reiha grimaça et put presque en oublier l'horreur de la situation actuelle. Ce fut cependant sans compter sur Eien qui ne se gêna pas pour poser ses conditions, au grand dam de la perdante qui n'osait même plus imaginer ce qui allait se dérouler au delà de cette rencontre nocturne.

« Ouais, ouais... Ce soir, tout ça. Qu'on en finisse. »

Et pour ajouter un coup de marteau en plus, il fallait qu'elle paie sa propre part. Quoi ? Alors ce bol "offert" n'était qu'un appât, un leurre ? Il faut croire que oui. Si Reiha n'était pas déjà abattue par son gage, elle s'en serait sans doute plaint. Mais là... elle se contentait littéralement d'embrasser la table de son front et son menton. Elle avait décidément perdu beaucoup trop de choses en l'espace d'une journée, et une autre relativement importante allait s'ajouter à cette longue liste dès ce soir. Brr ! On avait dit qu'elle n'y repenserait pas. Et pourtant, la voilà repartie. Horreur !

Dépitée, Reiha finit par payer sa part malgré tout, sans se priver de questionner la serveuse sur ce qui l'attirait tant dans ce clown assis juste en face d'elle. Question vide d'intérêt, puisqu'en réalité, la Shinigami n'allait certainement pas être convaincue par les mots d'une personne qu'elle ne connaissait pas. Qui plus est, entendre parler des soi-disant prouesses sexuelles du bonhomme n'était que du vent, pour Reiha. Juste un fleuve de flatteries qui nourrissait la mer d'ego du joyeux luron. Bref, quelque chose qui ne tenait pas debout selon elle.

« Ah. Comment suis-je censée savoir où aller ? Ne me compte pas dans celles qui te suivent en secret pour savoir où tu habites, parce que c'est pas le cas. »

L'ayant dit dans le vent, Reiha n'aurait jamais pensé que de telles personnes existent. Et pourtant... Ce n'était pas plus aberrant que l'âme des cartes !

« Et si tu m'accueilles de nouveau avec un seau rempli d'eau, je promets de te les arracher dans ton sommeil. »

Rancunière ? Non, à peine ! Enfin... Suffisamment pour qu'elle n'ait pas oublié cette mauvaise blague, en tout cas. Mais c'est sur ces mots qu'elle s'apprête enfin à prendre congé. Après tout, Reiha n'avait plus que quelques petites heures à disposition pour se préparer mentalement à ce qui allait arriver ce soir.

_________________
Alignement : Loyal Neutre
Rang : B
Grade : Ittōhei, Ichibantai
Avatar : Tobirama, Naruto
Messages : 116
Expérience : 403
Reiryoku : 27500
Date d'inscription : 23/04/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Tokugawa Eien
Jeu 6 Juin - 17:13
Le gagnant comme toujours. En même temps, qui pouvait tester de gagner face à l’homme qui avait inventé ce jeu. Seul les intellects limités pouvaient espérer cela. Reiha était une femme, niveau intelligence, elle ne partait pas gagnante. Oui, c’est du machisme. Mince alors, les misandres de twitter vont encore tomber sur moi.

« Mince alors. Moi qui pensais que c’était le cas. Tu me trouveras à Kekkai dans le bâtiment gris, près de l’académie. »

Fufufu. Était-ce grâce à ton Zanpakuto reposant sur le principe des phéromones que tu venais d’ajouter la demoiselle à une liste interminable de tchoi... de jeunes femmes avides d’expériences ? Héhé, probablement. En même temps un charo de ta trempe. Nul ne pouvait te résister, pas même les princesses Quincy. Tu te demandais même si c’était possible de soulever une Hollow dans ton infinie folie.

« Qui t’as dis que tu allais avoir la possibilité de dormir ? »

Un rire moqueur. Elle était bien candide. Quel plaisir de la corrompre, dans un sens, tu n’étais qu’un Hollow. Ternir les âmes de femelles fécondes. Ça. Quel. Joyeuseté.

« À plus ! »

Et voilà que tu quittais le petit restaurant, en continuant toujours à rire. Nul doute que Reiha l’ajoutera dans le trivia, afin de faire profiter les potos. Hop hop hop, le rapport ne s’écrira pas tout seul.
Alignement : Chaotique Bon
Rang : C
Grade : Nittōhei, Ichibantai
Avatar : Miyamoto Musashi, Fate
Messages : 118
Expérience : 521
Reiryoku : 16000
Date d'inscription : 03/05/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Ousuke Reiha
En ligne
Jeu 6 Juin - 17:54

Nul besoin de noter la nouvelle information. Comme dans un jeu TellTales, Reiha s'en rappellera... En même temps, elle n'avait pas d'autre choix. Perdante de ce jeu débile, elle comptait tout de même en ressortir la tête haute, en honorant ses promesses. Enfin... la tête haute de fierté, mais le regard baissé de déprime vers le sol. Un joli contraste à en faire pâlir les hollow. En parlant de pâlir, c'est ce qui arrivera à son teint lorsque le fanfaron fit la mention de ne pas dormir. Sérieusement ? Comment comptait-il tenir toute une nuit ? La pauvre nittohei n'osait pas l'imaginer. Enfin si mais... elle ne préférait pas continuer sur cette lancée.

« Je ne vais pas te demander d'être gentil, je sais que tu n'écouteras pas, murmura-t-elle, déjà blasée. »

Cette situation, bien que gênante, n'était pas impossible à assimiler. Et peu à peu, Reiha parvenait à comprendre que cela ne sera qu'une mauvaise passe de plus dans sa vie, et qu'elle pourra passer à autre chose le lendemain même. Pourtant, la défaite restait frustrante, surtout lorsqu'elle arrive à cause d'un type comme lui. Déterminée, la jeune femme venait de se résoudre à lui faire payer ça lors de leur prochaine rencontre. Mais pour l'heure, elle ne lui adresse qu'un simple geste de la main en guise de salut.

Après quoi, Reiha prit à son tour la fuite, pas seulement par obligation mais aussi par désir. Après tout, qui aurait envie d'écouter un restauratrice parler de ses aventures et lâcher des "Chanceuse, c'est pas si grave. Ca va bien se passer, tu verras" ? Certainement pas Reiha. Elle n'avait pas besoin qu'on lui rappelle ce qui allait arriver. Elle le faisait déjà très bien tout seul et c'en était suffisamment embarrassant. Sans un mot de plus, elle déguerpit à son tour des lieux, bougonne, et emprunta le chemin menant aux terrains d'entraînement. Elle avait bien besoin de se défouler avant de faire face à son terrible destin...

_________________
Contenu sponsorisé
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

 :: Soul Society :: Seireitei :: Kyuutei
Visite de goujaterie (Tokugawa Eien)

Sauter vers: