Rétribution (Iskandar)
 :: Hueco Mundo :: Inferno :: Corazón

Alignement : Loyal Mauvais
Rang : A
Grade : Fraccion d’Ordalias
Avatar : Hone Onna (Onmyoji)
Messages : 53
Expérience : 213
Reiryoku : 49000
Date d'inscription : 02/06/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Agrat
Mer 5 Juin - 22:10

Le pragmatisme peut parfois être le meilleur allié tout comme un terrible ennemi. Aujourd'hui, Agrat en fait les frais. Rongée par un sentiment de culpabilité, elle ne peut s'empêcher de se poser certaines questions, y cherchant une réponse. Pourquoi devrais-je lui être redevable ? Pourquoi a-t-il fait ça ? Pourquoi s'est-il senti obligé d'aider des hollow qu'il n'a jamais croisé ? De son point de vue indéniablement plus individualiste, la Fraccion d'Ordalias ne parvient pas à trouver la moindre répondre aux questions qui la taraudent. La seule chose dont elle est pleinement consciente, c'est ce sentiment lui rongeant les entrailles. Le sens du devoir. Le poids de la culpibalité pour ne rien avoir fait en retour. Si Agrat avait été seule, elle aurait sans doute pu éviter cette situation. Mais non ! Le berger s'était aussi permis de nourrir les omegas qui la suivaient ce jour-là. Ces faiblards sous sa responsabilité, et dont quelqu'un d'autre s'était chargé. C'est inacceptable.

C'est pour cela que la Vasto Lorde, munie de quelques dispositifs similaires à ceux du titan lors de leur dernière rencontre, s'est rendue à Corazón. Même pour un hollow, il ne fait aucun doute que l'attention des servants de Golosinas se porte à présent sur l'intruse qui déambule entre les rivières spirituelles sans leur prêter attention. Ses pieds griffus foulent le sol paisible de Corazón, pendant qu'un long tissu coloré mais maculé de sang traîne derrière elle pour effacer la moindre trace qu'elle y laisserait. Ses quatres cornes pointent fièrement vers les cieux et suivent la trajectoire que prend son regard écarlate à chaque mouvement de la tête. Évidemment, Agrat n'espère pas trouver celui qu'elle cherche en l'espace d'un instant, ça non. Les strates de chaque Général sont vastes. Il serait présomptueux de penser pouvoir toutes les traverser en un instant. Autant dire que la Fraccion a passé un bon moment à errer dans ce lieu si paisible avant de trouver quelqu'un capable de lui indiquer la localisation de celui qu'on appelle Iskandar.

Mais qu'est-ce que le temps pour un hollow, si ce n'est un concept le soumettant encore plus à sa faim ? Les Vasto Lordes, échappant à cette prérogative, n'y voient qu'une notion abstraite puisque le temps ne leur apportera pas la moindre finalité. Ainsi, errer des heures durant à Corazón n'a aucunement dérangé Agrat. Tant que son maître ne l'appelle pas, rien ne presse. Puis a-t-elle réellement envie de revoir ce hollow beaucoup trop vertueux à son goût ? Elle n'en sait que rien, n'étant ici que pour mettre fin à cette sensation de lui être redevable. Léger, son estomac se dénoue d'ailleurs dès l'instant où ses yeux se posent sur le titan. Elle ne tarde pas plus à la rejoindre et annonce aussitôt sa présence sans se préoccuper de ce qu'il pouvait bien faire en l'instant.

« Eh, toi. Attrape. Elle soulève alors le sac de tissu traînant derrière elle pour le jeter à hauteur des mains du colosse, sans même se soucier de s'il avait les réflexes pour le rattraper ou non. À l'intérieur se trouvent un certain nombre d'âmes conservées en bon état. Je ne t'avais pas demandé la moindre assistance. J'espère que nous sommes quittes, avec ceci. »
Alignement : Loyal Bon
Rang : A
Grade : Fracción, Golosinas
Avatar : Darkseid (DC Universe)
Messages : 66
Expérience : 218
Reiryoku : 49000
Date d'inscription : 04/06/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Iskandar
Jeu 6 Juin - 2:37
L’immaculé prit une gorgé du nectar qui irriguait ce terreau spirituelle. En ce lieu saint, le Jardin, tout n’était qu’âmes bénies. Ses nombreuses lanternes déversaient directement son dû dans le Vortex. Cette entreprise était surveillée sous le regard de Nephilim. Matriache de tout un peuple, elle cimentait les fondements de la Nation. C’était elle qui liée les hordes folles avec les hordes salutaires de la Maldita Legión.

Son devoir accomplit, le Titan prit congé dans les pâturages oniriques. Tel un Champion acquérant les champs-élyséens au bout d’une vie rythmée par le chaos et son contraire, ses mains vagabondaient au gré des jeunes pousses. Une situation possédait un contraste fou. Lui, bâtit pour être un Destructeur de Dimensions, ne jouait que le bon samaritain. Nul colère ne le prenait, qu’importe la situation. Une miséricorde pour ses frères, une ordalie pour ceux se dressant sur son chemin. Telle était cette déité.

Tandis qu’il s’apprêtait à déchirer un pan d’espace afin de se rendre parmi les contrées inhospitalières du Rukongai, une énergie était captée. L’intrusion, qui n’en était pas vraiment une, capta l’attention de la chienne de guerre. Une seule année était au compteur du Titan, pourtant le savoir qu’il avait assimilé dépassait de nombreux érudits. Il pouvait deviner ses attentions, grâce à la simple répercussion de son Reiryoku. Elle venait avec un tribut.

Le tissu projeter fut saisi d’un simple geste de main. Les âmes esseulées frémissaient sous le contact charnelle du Titan. S’il savait le faire, il aurai assurément sourit. Le regard n’oscilla qu’une fois entre l’offrande et la tributaire. Le Titan sortit de terre pour se stabiliser de tout son long. Son imposante main rendit à sa propriétaire le sac.

« Un tribut ne peut se permettre d’être racheté Agrat. »

Une âme pour une âme.

« Vois cela comme une miséricorde de Ma part. »

Le refus était catégorique. Nul ne pouvait agir ainsi en outrepassant des lois immuables. Une fois la loi du Talion en place, il était trop tard.
Alignement : Loyal Mauvais
Rang : A
Grade : Fraccion d’Ordalias
Avatar : Hone Onna (Onmyoji)
Messages : 53
Expérience : 213
Reiryoku : 49000
Date d'inscription : 02/06/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Agrat
Jeu 6 Juin - 4:24

Un refus. Tout ce chemin parcouru, toute cette peine et toute cette maudite culpabilité pour un refus. Mais, comme Agrat a pu s'en douter, la logique de cet être lui échappe totalement. N'est-il qu'à moitié conscient ou au contraire plus éveillé que quiconque ? N'est-il réellement qu'un dévot aussi pur que l'âme d'Ordalias – impossible, voyons – ou au contraire plus corrompu qu'un hollow s'offrant à l'humanité ? Elle ne comprend pas et ne cherche même plus à comprendre. La Vasto Lorde pousse un long râle et reprend ce avec quoi elle est venue. Elle se pose ensuite à même le sol, dans une position assise que n'importe quel humanoïde trouverait inconfortable, et libère le tribut de son enveloppe de tissu.

« Toujours aussi chiant et énigmatique à ce que je vois. Mais très bien. Te plains pas si je les consomme égoïstement. »

Elle plonge ensuite sa main dans cette masse de babioles supposées contenir des âmes et referme sa poigne sur l'une d'entre elles. L'alpha tourne et retourne l'objet, l'analysant pendant quelques instants avant d'en trouver le mécanisme d'ouverture. Elle ouvre ensuite grand la bouche et verse cette première âme dans son gosier pendant que sa langue lappe avidement les recoins de l'objet pour en absorber les dernières bribes d'énergie spirituelle. Une fois le premier container vide, Agrat ne manque pas de le jeter à côté d'elle avant de s'attaquer à une autre âme, puis encore à une autre, et ainsi de suite, ne les considérant que comme de simples snacks dont elle peut profiter à loisir. La gourmandise est un péché. Pourtant, Agrat mange sans être affamée, par simple habitude.

« Puis "miséricorde", rien que ça ? Vous êtes combien à vous la jouer dieu, dans cette foutue dimension ? »

Entre Dios, celui qui s'autoproclame Dieu par acquisition nominale et maintenant lui, le titan, qui prodigue ses grâces pseudo divines comme un être omnipotent ? Deux. Parmi l'infinité de hollow, il devait probablement y avoir des tas d'autres. Oh que oui. Tout un tas d'autre qu'Agrat ne désire pas rencontrer, puisque leur prétention est comme une insulte au nom d'Ordalias qui est le seul et véritable unique Dieu aux yeux de la Vasto Lorde. Celle-ci ne manque d'ailleurs pas de rappeler son allégeance.

« Pas besoin de la tienne. Celle de mon maître est plus que suffiante. »

Rapidement, elle en vient à dévorer la moitié des âmes déposées ici en guise de rétribution. Faut-il vraiment préserver cette autre moitié dans l'espoir que le colosse daigne s'y intéresser ? Prise d'un doute, la chienne arrive finalement à la conclusion que s'il ne réclame rien, c'est qu'il n'a besoin de rien. Grand bien lui en fasse ! Cela en fait plus pour l'alpha qui se permet alors de dévorer le reste, toujours avec aussi peu de grâce. Le maître ne lui en voudra sans doute pas, la très grande majorité lui ayant été évidemment offerte avant cela.

« Bref. Tant pis pour toi, il n'y en a plus aucune. »

Et c'est pas là un fieffé mensonge. Agrat jette la dernière relique vide et exprime sa satiété un long soupir. Elle prend cependant la peine d'aller ramasser son bordel après y avoir réfléchi à deux fois puis replace les containers vides sur l'étendue de tissu rapiécé et ensanglanté, les emballe de nouveau et relance le tout à destination du géant à la logique si extérieure.

« Je sais pas vraiment si ces babioles pourront te servir à nouveau, mais dans le doute tu les gardes. Les âmes sont consommées, nous sommes maintenant quittes. Et pense même pas à me ressortir ta miséricorde. Je lui marche dessus avec autant d'intérêt que j'en ai pour le bétail. Ca te fout pas en rogne, ça ? »

Non, bien sûr que non. Il se considère au dessus de ça, il ne va pas répondre à cette provocation. Agrat n'a cependant pas pu s'en empêcher, curieuse de voir le titan s'énerver un coup. Sait-il au moins se battre ? Si oui, comment ? Il ne faut nul doute que la Vasto Lorde aurait aimé mesurer sa force à celle d'un spécimen d'une telle taille.
Alignement : Loyal Bon
Rang : A
Grade : Fracción, Golosinas
Avatar : Darkseid (DC Universe)
Messages : 66
Expérience : 218
Reiryoku : 49000
Date d'inscription : 04/06/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Iskandar
Jeu 6 Juin - 20:53
Le comportement obtus de la Lieutenante restait le même. Il fallait qu’une telle hargne perdure dans le temps. Une civilisation ne peut contenir que des êtres dotés d’une grâce infinie. Tout comme elle ne peut que contenir des destructeurs nés. Les gardiens du Jardin l’avaient parfaitement assimilé. D’où le schisme entre Ordalias et son frère jumeau Muerte. Le tout, chaperonner par une mère nourricière. Assurément, les Hollows étaient des entités supérieurs qui existaient depuis que le soleil poursuivait la lune.

« Repais toi de ces âmes comme il te sied. »

Un énième refus. Inutile pour le Titan de se rabaisser à se nourrir du présent de sa soeur. Une rapprochée au tempérament bien explosif. Iskandar se savait privilégié. Tous n’avait pas ce recul hors des limites de la perceptions des affamés... Que dire des limiers d’Ordalias qui ne vivaient que pour assouvir leur pulsions et non les combattre.

« Le Jardin est infinie Agrat. Bientôt. Bientôt, tu sauras. »

Iskandar suivait toujours cette guidée qui le suivait depuis sa naissance dans le sable gorgée du sang de ses frères. "La bonne action et la mauvaise ne sont pas pareilles. Repousse le mal par ce qui est meilleur; et voilà que celui avec qui tu avais une animosité devient tel un ami chaleureux. Mais ce privilège n'est donné qu'à ceux qui endurent et il n'est donné qu'au possesseur d'une grâce infinie." Un comportement graver dans sa psyché, qu’il ne comptait échanger pour rien au monde.

« La faim n’a jamais dicté mes actions. »

Avant même de rejoindre les rangs des légions du Jardin, il était immaculé. Ses mains n’avaient versé nul sang, ne commirent nul péchés.

« Je ne saurai me laisser aller à cette frénésie. Tel le père je ne puis blâmer l’enfant encore ignorant. »

Un portail s’ouvrit entre le Titan et la Chienne. Deux petites mains insignifiantes s’ouvrirent sur le tissu contenant les nombreuses Ánforas. Le serviteur de l’Iskandar s’accapara le présent, vider de toutes âmes, pour les ramener dans leur lieu de prédilection. Le portail se referma aussi rapidement qu’il était apparu.

« Quels sont les bilans de l’assaut sur le Festin ? »
Alignement : Loyal Mauvais
Rang : A
Grade : Fraccion d’Ordalias
Avatar : Hone Onna (Onmyoji)
Messages : 53
Expérience : 213
Reiryoku : 49000
Date d'inscription : 02/06/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Agrat
Jeu 6 Juin - 21:49

Frustrant. Voilà l'impression générale qu'il véhicule à Agrat, et sans doute à n'importe quel autre serviteur d'Ordalias. Comment peut-on être aussi vertueux, au point de ne jamais s'énerver ou d'avoir envie de massacrer qui que ce soit ? C'est littéralement hors de la conception de la reine des os qui, elle, évite aussi la boucherie tant que c'est possible, mais qui n'hésite pas à l'embrasser lorsqu'elle s'impose.

« Nos différences font notre unicité. Tout ça, oui. Mais tout ce que je sais pour le moment, c'est que tu es incompréhensible. Et tu dis ne jamais avoir eu faim, en plus de ça ? C'est bien la première fois que j'entends ça de la part de quelqu'un de notre espèce. »

Après tout, chaque hollow est normalement passé par ce stade, par cette ligne d'évolution. On naît faible, apeuré et affamé. On mange pour grandir, devenir plus fort et ainsi survivre. Puis, au fil des ans, la faim éternelle s'apaise au profit d'une peur de la régression. Alors on mange, encore et encore, jusqu'à atteindre cet ultime stade limitant ce besoin primaire au strict minimum. Agrat se rappelle très bien de tous ces stades, de la peur procurrée par le fait de devoir survivre dans le désert avant que l'Inferno n'émerge. Elle se rappelle de la faim, de la douleur, de tout ce qui la caractérise aujourd'hui. Et plus elle s'en souvient, moins le colosse en face d'elle lui semble réel. L'espace d'un instant, elle se permet de frapper une des jambes de titan pour voir s'il est bel et bien là. Oui, il l'est. Cela ne dissipe néanmoins pas les doutes de la Vasto Lorde.

« Qu'as-tu vécu, au juste ? N'as-tu vraiment aucun souvenir de tes stades antérieurs ? »

Pensée toute aussi inconcevable pour la chienne, mais qui expliquerait en partie le comportement d'Iskandar. Loin est-elle de se douter qu'il est en réalité né il y a peu et n'a effectivement pas connu tous ces problèmes inhérents à la race hollow. Pourtant, il semble être au courant de choses, d'autres choses, comme pour compenser cette absence de vécu. Dans tout son pragmatisme, Agrat ne peut que chercher à savoir de quoi il s'agit, même si elle doute obtenir une réponse claire de la part d'un tel individu.

« À défaut, qu'est-ce que tu sais ? Tu as toujours l'air de te placer au dessus, comme si tu en savais plus que nous. »

À en juger par sa dernière question, il en sait effectivement trop. La mâchoire d'Agrat se serre à l'entente de l'interrogation. La nouvelle a-t-elle déjà fait le tour de l'Inferno ? Sans doute. Il est cependant de son devoir de défendre la réputation de son maître, même sans être personnellement au courant de tous les faits.

« Évidemment, ce soudain raid n'était qu'une reconnaissance formelle, un coup de pression au bétail pour leur rappeler que notre armée est prête à marcher sur l'humanité. Nos troupes sont plus que jamais exaltées par cette nouvelle qu'on leur apporte. Une perte est cependant à noter, et pas des moindres. Mon seigneur en est évidemment affecté, mais estime que ce n'est plus qu'une question de temps avant de récupérer ce qui lui appartient. L'humanité ne sera pas un obstacle. »
Alignement : Loyal Bon
Rang : A
Grade : Fracción, Golosinas
Avatar : Darkseid (DC Universe)
Messages : 66
Expérience : 218
Reiryoku : 49000
Date d'inscription : 04/06/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Iskandar
Ven 7 Juin - 3:49
Iskandar le savait. Un Hollow ne connaissant pas la faim, qu’elle hérésie. Pourtant, tel était le cas. Le Titan su sceller son propre pouvoir ainsi que sa faim irrationnelle au plus profond de ses entrailles. Au plus profond de son âme. L’Héraut ne ressentait point l’envie de masquer ce qu’il était ; l’annonciateur d’un fléau. Celui qui embrasera les mondes, sans aucune distinction.

« Mes paroles ne sont pas tachées par la perfidie ni le mensonge. Je suis né sous cette forme, avec cette puissance. »

Une révélation qui put choquer celle qui avait probablement lentement évolué au rang de Vasto Lorde et au titre de Fracción était ainsi libérée. Être un Gillian, craindre pour sa vie. Être un Adjuchas, craindre pour sa vie. Être un Vasto Lorde, craindre pour sa vie. Tout cela n’avait aucune signification pour lui. Être un Gillian, être asservi par sa faim. Être un Adjuchas, être asservi par sa faim. Être un Vasto Lorde, finir asservi par la peur. Tout cela n’avait aucune signification pour lui. Était-ce ça Son grand secret ?

Le silence manifeste du géant suffisait comme réponse. Un passé dont il n’avait aucune connaissance. Cette vie était pour lui la première. Il était bien loin de la vérité, pour une fois. Pourtant, il connaissait sa tâche, il connaissait son destin. Personnification de cet Entre-Monde, il ne voyait le jour que pour être le berger de ses ouailles. Guider ses frères et soeurs vers un destin d’une meilleure qualité.

« C’est le Jardin qui m’a bâtit. Je suis son Fruit. S’écarter des carcans permettra aux élus de transcender leur condition. »

Les propos collectés avaient vu juste. L’information concernant l’assaut sur les êtres inférieurs se répercuta dans l’ensemble des strates du Parvis. Bien que les forces de résistances réussirent l’exploit de pouvoir résister à ce premier assaut, ce n’était rien de comparable face à cette future péripétie.

« Nulle inquiétude. Nous hériterons des dimensions. »

Alignement : Loyal Mauvais
Rang : A
Grade : Fraccion d’Ordalias
Avatar : Hone Onna (Onmyoji)
Messages : 53
Expérience : 213
Reiryoku : 49000
Date d'inscription : 02/06/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Agrat
Ven 7 Juin - 13:06

Pendant un instant, Agrat regrette ses questions. Même si Iskandar semble y avoir répondu avec transparence, les faits énoncés échappent totalement à la compréhension de la Vasto Lorde. Né ainsi, sans avoir évolué ? Golosinas a-t-elle accompli la prouesse de créer des hollow au stade de Vasto Lorde ? Non, pas quand même. Une telle découverte serait actuellement exploitée par Dios si tel était le cas. Mais si ce n'est pas ça, qu'est-ce donc ? Agrat ne comprend pas mais laisse finalement couler. Cela ne fait qu'un détail de plus à ajouter à la liste de ce qu'elle ne saisit pas chez le géant, liste qui s'allonge à chaque nouvelle interaction.

« Transcender ? Insinues-tu qu'il existe un autre stade au dessus du notre ? »

En y pensant bien, il s'agit de la chose la plus crédible lâchée par Iskandar, ou au moins la chose que la chienne appréhende le plus facilement. Les hollow sont définis par l'évolution, et le stade de Vasto Lorde n'est déjà atteignable que par une poignée d'élus. Ainsi est-il possible que, parmi ces élus, une partie encore plus infime est capable d'évoluer encore plus. Cela reste cependant à prouver puisqu'un tel phénomène ne semble pas confirmé jusque-là, à moins que cette évolution ne soit pas physique mais davantage spirituelle. Peut-être même que Dios et ses Généraux ont atteint cet éveil. Tout du moins, dans le cas d'Ordalias, cela ne choquerait pas Agrat qui le voit comme un Dieu.

Retour sur le sujet gênant. Malgré l'échec évident de ce qu'elle a prétendu être un raid de reconnaissance, le géant lui confirme que cela n'est pas un problème, et que les hollow seront effectivement vainqueurs. Ayant confiance en sa propre puissance, mais plus encore, en les plans de son seigneur, Agrat ne peut qu'acquiescer les dires de son confrère. De son point de vue, les hollow sont destinés à triompher, car il n'existe pas meilleur régulateur de la balance des âmes qu'eux. Même les Shinigami, aujourd'hui impurs, ne peuvent prétendre à la place de numéro un. L'avènement des monstres masqués est proche.

« C'est certain. Le bétail ne pourra pas repousser éternellement l'inévitable. »

Tout porte à croire que les hollow forment la nouvelle humanité, la nouvelle race dominante. Ceux-ci ont évolué et se sont rassemblés en une société fonctionnelle. Leur apparence, d'abord monstrueuse, tend à devenir plus humaine au fil des siècles. Leurs pouvoirs, innés, leur confère un statut de supériorité évident par rapport à ceux devant cultiver leurs capacités pour atteindre un niveau similaire, si ce n'est pas inférieur. Enfin, les hollow sont capables de gérer le cycle des âmes plus que quiconque, pouvant dévorer en cas de surpopulation ou créer en cas de manque. La véritable race supérieure sur tous les points de vue, selon la reine osseuse.

« Selon toi, qu'est-ce que nous devrions faire des inférieurs ? »
Alignement : Loyal Bon
Rang : A
Grade : Fracción, Golosinas
Avatar : Darkseid (DC Universe)
Messages : 66
Expérience : 218
Reiryoku : 49000
Date d'inscription : 04/06/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Iskandar
Sam 8 Juin - 4:37
Iskandar gardait au plus profond de lui une source intarissable d’informations et ce malgré une jeunesse évidente. Si une créature méritait d’être targuée d’érudit, c’était bien lui. La curiosité grandissante d’Agrat ne cessait de se révéler au grand jour. Tel un Père le géant enseigna à son Fils la vérité. Franchir les limites naturelles et connues de tous n’étaient que le débuté d’une nouvelle vie. Incarner une singularité.

« Tu n’es qu’au début de ton évolution. Le plus important reste encore à être fait. »

Comment golgoth comme lui pouvait avoir accès à ce genre d’information ? La vérité était qu’il n’en savait absolument rien. Son titre d’Héraut n’était pas apparus sans raison. Il transmettait les secrets des rouages de ce monde.

« Il n’y a qu’une solution viable. Les détruire tous scellera notre destin, les guerres fratricides reprendront. Nous devons les traiter comme ils traitent leur propre bétails ; faire d’eux nos esclaves. Une source inépuisable d’âmes, totalement controlée. »

La chaine alimentaire ne pouvait pas se briser sans causer du tord à d’autres congénères Hollows. Faire des sous êtres une source inépuisable et dociles d’âmes étaient le plus judicieux. Former une civilisation pour finir, une fois l’objectif accomplit, par imploser était un non-sens absolu.

Suivre les rangs de Golosinas permettait à Iskandar de mieux comprendre les règles qui régulaient ce monde et celles d’autres encore. Le pôle névralgique du Jardin était le coeur battant de cette dites hégémonie.

« As-tu besoin d’autres réponses ? »

Le Titan était disposé à répondre à la pléthore de question de sa comparse, tant qu’il en avait les moyens. Sinon, il irai fouler le sol du paysage dévasté, le Rukongai, pour amener d’autres âmes à sa maitresse. La Mère Nourricière. Un simple regard sur la Fracción suffit au Titan pour se rendre compte que cette dernière jouait un rôle primordiale.

Elle qui n’était qu’un jouet dans la main d’autre, elle devait de se reformer personnellement. La miséricorde du Titan n’avait pas d’égale. Pour évoluer, il fallait prendre la vie de supérieurs et parfois des généraux.

Alignement : Loyal Mauvais
Rang : A
Grade : Fraccion d’Ordalias
Avatar : Hone Onna (Onmyoji)
Messages : 53
Expérience : 213
Reiryoku : 49000
Date d'inscription : 02/06/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Agrat
Sam 8 Juin - 11:02

Voilà qui est encore plus dérangeant. "Au début" de son évolution, hein ? Agrat n'a jamais rien entendu d'aussi stupide, puisqu'elle n'est pas en mesure d'imaginer ce qui se trouverait au dessus du Vasto Lorde. Elle penche la tête, commençant à sérieusement douter. Elle se demande même si tous les propos du titan doivent être pris au sérieux, s'il n'est pas lui-même coincé dans son propre délire. Dans tous les cas, il a l'air d'y croire dur comme fer. S'il ment, alors il le fait aussi à lui-même.

Ses propos suivants tiennent cependant la route, eux. Agrat les juge bien plus pertinents et hoche la tête en guise d'appréhension. Voilà un destin qui sied bien aux races inférieures. Mais cela ne va-t-il pas mener à une pacification indirecte des hollow, et donc à leur affaiblissement sur le long terme ? Pendant ce temps, le bétail stigmatisé ne cessera de se démener pour échapper à sa condition misérable et renverser la pyramide par la même occasion. C'est une éventualité que la chienne n'écarte pas, si bien que le doute se lit un instant sur son visage.

On lui demande alors si elle a d'autres questions. À vrai dire, oui. Et pas qu'une seule. Mais est-ce le bon moment pour les poser ? Ou est-ce tout simplement approprié ? Certaines d'entre elles, sans doute plus délicates, peuvent attendre une lune ou deux. Peut-être même plus encore. D'un autre côté, il y a aussi celles qui peuvent être posées maintenant. Le colosse semble ouvert à la conversation, de même pour Agrat qui ne se pose que très rarement ainsi, préférant très souvent les débats à sens unique et la conversion d'autrui par la torture en cas de désaccord. Mais là, c'est différent. Iskandar apporte un avis si atypique et paraissant en décalage avec le reste que toute réponse de sa part demeure intéressante.

« Quels critères te poussent à choisir ceux avec qui tu t'allies ? On ne va pas se mentir ; nous considérer comme semblables en tous points serait inapproprié. Tu protèges nos pairs là où je n'hésite pas à les tuer à la moindre erreur. Tu es altruiste là où je suis égoïste. Tu es vertueux là où je suis pécheresse. Presque tout nous oppose, et pourtant tu m'accordes beaucoup de ton temps. Cela va de même pour d'autres de nos camarades. Ne crains-tu par les désaccords et frictions ? »
Alignement : Loyal Bon
Rang : A
Grade : Fracción, Golosinas
Avatar : Darkseid (DC Universe)
Messages : 66
Expérience : 218
Reiryoku : 49000
Date d'inscription : 04/06/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Iskandar
Sam 8 Juin - 14:44
Agrat venait d’éveiller les flammes de la connaissance. Elle qui était réputée pour être La chienne de guerre de son seigneur, réputée pour être la guerrière véhémente absolue. Celle qui ne semait que destruction, la voilà au cœur de Corazón. L’ataraxie des lieux apaisée sans aucun doute les turpitude de l’entité.

« Aucun Hollow n’est l’équivalent d’un autre, Nous sommes tous des individualités issues du Jardin. »

Iskandar choisissait avec soin les individualités qui faisaient partie de son cheptel. Seuls les meilleurs étaient choisis. Mures ou non, le Titan avait pour vocation de les mener vers le droit chemin.

« Ainsi, faire preuve de patience pour des vies ayant été rendues sacrée n’est point un fardeau. »

Chaque âmes libérées gisant dans le Jardin était sacrée. Si l’une d’entre elles se revotait, elle gouterai à la réincarnation afin de revenir, en ces lieux, purifiées. Les Ánforas répandues aux quatre coins du Parvis n’étaient pas là sans raison.

« Si Nous ne consolidons pas les bases de notre destinée nous finiront comme les pestiférés. Réduit en tant que simple esclave de notre faim, comme auparavant. »

Une option impossible. Les Hollows exécraient la régression. Une fois qu’une âme, indépendamment de sa race, avaient gouté à la liberté il était inconsidérable pour elle de se voir enchainer par de fers immatériels.

« Nous méritons, plus que quiconque, ce monde et ces fruits. Le berger doux, pour guider son troupeau, s’accompagne toujours du garde-fou, son limier. »

Une figure de style que l’Agrat saisira sans aucun mal. Les serviteurs des ordalies de l’eden s’accaparaient déjà ce rôle.

« Si les autres âmes arrivent à agir de la sorte et arrive à y en puiser une force gargantuesque... Sommes-nous inférieurs ? Non. Nous montrerons aux mondes notre résolution. »

Les élus du Jardin étaient des entités supérieurs en tout point. Ils n’avaient aucun égale. Et ce depuis la nuit des temps. Le Déchu des âmes en avait eu peur. D’où la création des bataillons angéliques puis des divisions d’émissaires. Il tentait de gommer cette pseudo anomalie. Elle n’en était pas une. Bientôt. Bientôt ils sauront.

« Mais la reforme se veut obligatoire. Sans une unification absolue, il y aura toujours des failles. Il suffit de voir l’homme qui hait son propre frère en raison d’une simple couleur différente. »

Un constat alarmant. Ceux catégorisés comme Infeliz étaient une infamie. Qui souhaiterai retourner vers les affres de la faim alors qu’ils avaient la possibilité d’hérité des dimensions. L’ignorance était plus tranchante qu’une hache...

« Les faibles d’hier deviendront les puissants de demain. Les puissants d’hier deviendront les Dieux de demain. »

Iskandar attendait d’autres questions de sa part. Aussi incisives fussent-elles.

Alignement : Loyal Mauvais
Rang : A
Grade : Fraccion d’Ordalias
Avatar : Hone Onna (Onmyoji)
Messages : 53
Expérience : 213
Reiryoku : 49000
Date d'inscription : 02/06/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Agrat
Sam 8 Juin - 16:19

Comme à son habitude, le géant ne se prive pas d'étaler son lexique sacré au monde hollow. Voilà un autre aspect auquel Agrat a parfois du mal à s'habituer. Bien qu'elle considère sa race comme supérieure, il lui reste difficile de considérer comme sacrée une espèce faite pour dévorer les âmes, une espèce qui inspire la plupart du temps la terreur rien que par sa physionomie. Plutôt qu'à des anges, on peut aisément apparenter les hollow à des démons, à l'incarnation des péchés de l'Homme venue sur Terre pour les dévorer et les purifier. Malgré cette dernière dimension sacrée, n'est pas mise de côté une autre dimension plus impie. À moins que les hollow, par leur statut naturellement supérieur, sont à la fois les Anges et les Démons de l'humanité ? Dans ce cas-ci, Agrat comprend là où son interlocuteur veut en devenir. Elle comprend aussi pourquoi il se targue d'avoir besoin d'individus différents.

« Je crois saisir. À ma façon tout du moins. Il est impossible que nous ayons la même vision d'ensemble, la seule chose sur laquelle nous nous accordons vraiment étant le sort réservé aux êtres inférieurs. »

Cette conversion, plus particulièrement la dernière anologie d'Iskandar, rappelle à la prêtresse que cet endroit lui semble différent, beaucoup trop différent, et pas forcément dans le bon sens du terme. Elle se demande comment un hollow peut accepter de vivre ici, en ce jardin si paisible, loin de tout ce qui l'avait conditionné jusqu'à présent. Pour elle, c'est inconcevable, au point qu'elle en vienne à diviser les hollow en deux catégories ; les progressistes et les évolutionnistes. Bien que les termes paraissent similaires, leur signification réelle n'en reste pas moins très différente. Le premier groupe, axé sur le progrès social, émancipe les hollow de leur condition naturelle, de leur peur, de leur faim. Le second mouvement embrasse quant à lui tous ces concepts et les intègre à l'essence même du hollow pour en faire un individu se perfectionnant à partir de là. Le premier représente la conscience, le second l'instinct.

« Très bien, ça me suffit. Je commençais à craindre que tu m'estimes comme quelque chose que je ne suis pas. »

Cela aurait été problématique qu'on lui accorde de telles qualités, aussi bien pour son ego que son image. Malgré ses alliances, Agrat ne souhaite pas être vue comme quelque chose d'autre qu'une bête de guerre au service de son seigneur. Tout autre titre, toute autre qualité est inutile à ses yeux. Elle se cantonne à son rôle et vit ainsi de façon heureuse, peut-être même plus heureuse que n'importe qui ne peut l'imaginer. Mais d'un autre côté, toutes ces manigances ont éveillé autre chose en elle, soit le désir d'accomplir les desseins suprémacistes de la race hollow. Ce n'est que l'ordre naturel des choses, après tout.

« Et enfin... Supposons que je t'accompagne dans tes projets, ce qui est jusque-là envisageable. Quelle importance accordes-tu à mon maître ? J'agis en priorité dans son intérêt. Je veux qu'il en sorte gagnant. Et plus que les autres, plus que nous, les serviteurs. »
Alignement : Loyal Bon
Rang : A
Grade : Fracción, Golosinas
Avatar : Darkseid (DC Universe)
Messages : 66
Expérience : 218
Reiryoku : 49000
Date d'inscription : 04/06/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Iskandar
Sam 8 Juin - 21:31
Iskandar voyait facilement la gêne – ou du moins un sentiment s’approchant de l’incompréhension – sur le visage d’Agrat. Nombreux étaient les Hollows qui pensaient êtres des démons. Une simple question d’angle. Certes, l’Inferno était une hégémonie pour l’ensemble des habitants des différentes dimensions. Mais l’était-elle pour ceux vivant en son sein ? Absolument pas. Là où certain voyait le mal, d’autre voyait le bien. Tous étaient en droit d’avoir cette vision différente. Le libre-arbitre, quelle merveille.

« Le mal et le bien n’est qu’une perception biaisée. Doit-on être considéré comme des démons alors que nous ne voulons que notre émancipation ? Les anges servent le bien, Je sers le bien des miens. Nous ne laissons pas avoir par cette vision rigoriste de notre propre condition. Notre colère et nos objectifs n’altèrent aucunement cette vision. »

S’en suivait alors une question caractéristique pour toutes âmes soumises au conditionnement de Behemoth. Chercher l’intérêt de son maître. Une loyauté effroyable, Agrat apposait les jalons de son maitre-chien partout où elle le pouvait. Une alliée de choix dans un écosystème où la peur régissait tout. Certes, elle craignait l’affliction de son supérieur, mais elle ne le trahissait pas pour autant.  

« Mon ombrage est accessible à tous. Toutes âmes séjournant en ce lieu m’est importante. Sans aucune distinction. »

Une miséricorde pour les Pieux. Voilà ce qu’incarnait cet être. Tant que ses fers étaient liés, il était le meilleurs d’entre eux.  

« Les desseins de mes frères et soeurs sont mes propres desseins... »

Pourtant, le colosse ne pouvait laisser certains plans se concrétiser. La folie des hommes venait corrompre certains comparses. Tirer son épingle du jeu en dépit du bien commun, quelle hérésie. Le Titan s’exprima clairement à ce sujet. Quiconque fragilisera son cheptel ne goutera qu’à la géhenne et sa damnation éternelle.

« ... Tant qu’ils ne viennent pas fragiliser le Jardin et Ses Fruits. »

Que pouvait-elle bien avoir derrière la tête ? L’entité le savait déjà, dans une certaine mesure. À voir ce que sa prochaine interrogation amènera. Le Titan était toute oreille.
Alignement : Loyal Mauvais
Rang : A
Grade : Fraccion d’Ordalias
Avatar : Hone Onna (Onmyoji)
Messages : 53
Expérience : 213
Reiryoku : 49000
Date d'inscription : 02/06/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Agrat
Sam 8 Juin - 22:54

Méditant sur les propos du vertueux, Agrat pousse un petit grognement trahissant sa réflexion. Il est vrai. Les hollow, même par essence, ne sont pas si mauvais qu'on le croît. Ils mangent avant tout pour survivre et évoluer, et non pas par volonté malfaisante. Ce principe est applicable à n'importe qui d'autre. Les humains en sont l'exemple le plus flagrant. Ils chassent, tuent, exploitent et profitent d'autrui pour survivre et transcender leur condition. Ces derniers n'ont cependant pas le rôle secondaire mais primordial d'équilibrer la balance des âmes, ce qui les rend de facto inférieurs.

« Mais les démons ne sont pas nécessairement malfaisants non plus. Ils ne représentent pas que les vices. Certains s'évertuent même à faire le "bien". Peut-être que c'est ainsi que je devrais me voir. »

Enfin... Dans le cas d'Agrat, le bien peut être perçu de façon assez bancale. Qu'est-ce qui est bien du point de vue de la chienne ? Tout ce qui bénéficie à son maître l'est, tout ce qui élève les hollow au dessus des autres l'est. Dans le premier cas, tout n'est pas forcément noir ou blanc. Au fil du temps, la Vasto Lorde a commis nombre d'actes que l'on peut qualifier de bons ou mauvais tout ça dans l'optique d'élever son maître. Dans le second cas par contre, elle ne peut que hocher la tête aux propos d'Iskandar. Oeuvrer pour le bien de la race hollow. Cet objectif noble parle de lui-même ; comment le considérer comme mauvais lorsque les autres races ne sont même pas mises sur le même piédestal ? Ce n'est qu'un accomplissement de l'ordre naturel des choses.

« Très bien. J'en conclus que tu ne t'opposeras à mon maître que sous certaines circonstances. Il n'a aucune raison de parasiter tout cela. »

Pourtant, son ancienne querelle avec Muerte n'est pas inconnue du peuple hollow. Et si la flamme de cette guerre venait à se rallumer, il ne fait nul doute qu'Agrat prendra le parti de son maître sans hésiter une seule seconde. La prêtresse a pourtant du mal à imaginer son maître oeuvrer contre le bien des hollow en général, et espère que de tels desseins ne verront jamais le jour.

« Malgré mon allégeance, j'ai aussi mes propres objectifs à accomplir. Ma fidélité demeure dominante sur tout le reste, mais rien ne m'empêche d'oeuvrer à ce que mon maître n'en vienne pas à de tels extrêmes. »

Ceci dit, il a le dernier mot et l'aura sans doute à jamais aux yeux d'Agrat. Si sa volonté d'aider est ici sincère, sa soumission à Ordalias l'est d'autant plus. Si une décision est prise, la chienne n'ira jamais à l'encontre de celle-ci à moins qu'elle soit opposée à son instinct de survie le plus primaire.

« Admettons que notre victoire ait été absolue et incontestée, et que ce rêve pour les hollow voit le jour. Que feras-tu pour lutter contre le déclin de notre civilisation ? Car il va sans dire qu'une fois que nous aurons tout ce dont nous avons besoin à portée de main, beaucoup d'entre nous vont se laisser aller. Leurs instincts vont s'émousser, la paresse va gangréner nos rangs. Notre position finira par être menacée, à moins de trouver une parade à ce déclin. »
Alignement : Loyal Bon
Rang : A
Grade : Fracción, Golosinas
Avatar : Darkseid (DC Universe)
Messages : 66
Expérience : 218
Reiryoku : 49000
Date d'inscription : 04/06/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Iskandar
Jeu 13 Juin - 1:16
La réponse de l’Agrat était attendue. Il était encore difficile pour certaines créatures de s’émanciper des chaines qui les retenaient il y a peu. Le démon est la personnification du mal tandis que l’ange est celle du bien. Les contes populaires à ce sujet sont catégoriques. Débattre sur ce sujet n’était point important, cela n’apporterait rien. De plus, bien que les deux créatures possédaient une vision différente, elles convergeaient vers un même point.

Les faibles recherchaient ce qui désunit. Iskandar était en quête d’union. Tout le reste importait peu. La chienne de guerre avait parfaitement compris là où le Titan cherchait à aller. Aucune parole n’eut besoin d’être échanger concernant sa condition, sa position ainsi que sa loyauté. Servir jusqu’à en mourir. Tel était leur vocation après tout. Remettre ça en question c’était remettre en question tout le Jardin. Vous n’étiez que des serfs.

« Notre évolution repose sur la faim. C’est un cercle vicieux qui nous permet de croitre et de prendre en puissance aussi longtemps que l’on doit vivre. Briser ce cercle reviendrai à devenir de chétives créatures, comme le bétail... »

Une question fort interessante. Une question qui ajouta une certaine profondeur dans la personnalité de celle que l’on dépeignait comme une bête sans cervelle.

« Ce n’est pas une idée judicieuse que de lutter contre notre propre condition. Tu sembles oublier quelque chose. Une fois que le monde sera à nos pieds, ce ne sera que le commencement d’une nouvelle ère. Nos esclaves voudront se révolter. Nos frères et soeurs jetteront des oeillades sur les hautes sphères du Jardin. »

Malheureusement, dans son exposé, Agrat avait omis un élément important. Nulle régression ne saurait saisir les hollows tant qu’ils s’abreuvaient d’âmes. Peu importait la situation ou le contexte.

« Sous ce prisme, nous ne pourrons céder à la paresse et même si cela devait arriver... Se nourrir revient à devenir plus puissant. Ne mangeons nous pas d’ores et déjà avec facilité ? Ne devenons nous pas plus puissant ? Nous n’avons pas besoin de combat pour rester les maitres de ce monde, il nous suffit uniquement de préserver le cercle vicieux. Ne compare plus notre existence avec celle de faibles créatures vieillissant ou s’émoussant avec le temps. Nous ne somme similaire. »

Comme depuis maintenant plusieurs question, le Titan était à l’écoute.
Alignement : Loyal Mauvais
Rang : A
Grade : Fraccion d’Ordalias
Avatar : Hone Onna (Onmyoji)
Messages : 53
Expérience : 213
Reiryoku : 49000
Date d'inscription : 02/06/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Agrat
Jeu 13 Juin - 1:47

Il marque un point. Pragmatique, Agrat lui accorde ceci sans rencontrer de problèmes d'ego auxquels certains hollow sont en proie. Au contraire, elle hoche la tête et approuve. Il est vrai qu'Inferno et son fonctionnement ont relativement facilité l'accès aux âmes, ceci au profit d'une pseudo abolition du cannibalisme, celle pratique sévissant encore dans certains recoins de certaines strates. Mais en général, les criminels ne tardent pas à être traqués et abattus.

« Je vois. Je comprends. Mais c'est quelque chose que je regrette. Le frisson de la chasse, l'excitation que procure le fait d'acculer une proie, ou même la montée d'adrénaline qui nous aide à terrasser un prédateur. Ca faisait peur, mais je me sentais vivante. »

Puis une solution est trouvée. Songeant à celle-ci pour la présenter sous la meilleure forme possible, le sourire d'Agrat s'étire. Il n'est cependant pas gentil, doux ou bienveillant ; c'est tout le contraire. Ce large rictus laisse transparaître toute la cruauté et tous les désirs sadiques enfouis au fond de la chienne qui, dans l'établissement de son plan, ne peut s'empêcher de griffer nerveusement le sol en ricanant.

« Oublie ce que je viens de dire. J'organiserai des battues. Je lâcherai des esclaves dans la nature et les traquerai jusqu'à ce qu'ils en meurent de désespoir. Ou je les torturerai. Je ne sais pas. Je ferai sûrement varier les plaisirs. »

Voilà qui l'enchante au plus haut point. Et qui sait, peut-être que des inférieurs dôtés de pouvoirs feront partie de ses proies. Peut-être même qu'elle aura le droit à un affrontement digne de ce nom avant de se repaître de leurs âmes. Aux yeux de la Vasto Lorde, c'est sans nul doute le cas de figure le plus excitant. Cette joie est cependant rattrapée par son pragmatisme habituel qui efface son sourire. Ce destin est voué à s'accomplir. Mais dans combien de temps ? Il faut attendre ; Agrat n'aime pas attendre. C'est d'ailleurs son impatience qui la pousse à poser sa prochaine question.

« Quand marcherons-nous sur les dimensions ? Quand serons-nous victorieux ? J'ai beau être éternelle, le temps me tue. Je veux cette guerre. Je veux notre triomphe. Avons-nous vraiment besoin d'attendre avant de les écraser ? Aussi marrant que ça puisse être sur l'instant, me limiter uniquement aux quincy et aux infidèles est terriblement frustrant. »
Alignement : Loyal Bon
Rang : A
Grade : Fracción, Golosinas
Avatar : Darkseid (DC Universe)
Messages : 66
Expérience : 218
Reiryoku : 49000
Date d'inscription : 04/06/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Iskandar
Jeu 13 Juin - 2:15
Iskandar, en silence, écoutait les propos de sa comparse. Seconde après seconde, elle transcendait sa propre compréhension afin de s’adapter à un univers changeant au gré du vent. Tout revenait bien sûr au massacre – n’est pas chien qui veut. Cette évolution était la clef de voute de l’hégémonie.

« Je n’en attendais pas moins de la part d’un limier. C’est une idée interessante. »

Et c’était bien le cas. Organiser des battues et autres crapuleries permettra de contenter l’ensemble des individualités qui composaient l’Eden. Agrat saisit l’occasion de poser une énième question. L’impatience pouvait être aisément discernable dans ses propos. Le Titan pouvait comprendre cet intérêt qu’elle – et d’autre – avait.    

« Le questionné n’en sait pas plus que le questionneur. Je ne suis qu’un pion qui sert les desseins du Jardin, ma proximité n’est pas encore assez suffisante pour acquérir une réponse... »

Dans le Haut-Panthéon, il n’était qu’au plus bas. Ses maîtres trônaient au sommet et de par leur puissance ils pliaient le Jardin selon leur envie tout en y extrayant les secrets les plus enfouis en son sein.

« ... Pourtant, si cela peut te rassurer, nous marcherons bientôt sur les dimensions. Ce n’est qu’une affaire de peu de temps. »

L’avènement de Dios. L’arrivée de l’Eden. La destruction du rempart protégeant le Festin et bien d’autres choses encore. Tout cela n’indiquaient qu’une chose ; un assaut sans précédant imminent. Même les arrivées des généraux sur les nombreux fronts allaient en ce sens. Il ne restait plus qu’à savoir contre qui votre courroux tombera. Probablement tous ?

« Nous pouvons toujours nous rendre dans la dimension des insectes et parcourir leur contrées désolées à la recherche d’un ou deux bataillons. »

Une proposition qui saurai ravir Agrat, avait-elle foulé le sol du Rukongai ? Assurément. Massacrer et récolter l’âme des insectes munit d’épées à pouvoir était toujours synonyme de joie intense. D’autant plus qu’ils seraient en territoire ennemi. Que de plaisir qui s’annonçait.
Alignement : Loyal Mauvais
Rang : A
Grade : Fraccion d’Ordalias
Avatar : Hone Onna (Onmyoji)
Messages : 53
Expérience : 213
Reiryoku : 49000
Date d'inscription : 02/06/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Agrat
Jeu 13 Juin - 13:00

Joie et amertume. Les deux s'enchaînent à la suite, en relativement peu de temps. Le premier sentiment survient dès l'instant où son idée semble approuvée par le titan. À partir de là, plus rien ne la retient. Une fois les desseins hollow accomplis, Agrat se chargera de mettre tout ça au point par ses propres moyens si aucun des supérieurs ne se bouge pour le faire. Mieux encore, elle s'accordera une place de choix au sein de ces battues, s'accordant sans nul doute le droit suprême de participer à n'importe laquelle d'entre elles si cela lui chante. Son jeu, ses règles. Aucune objection ne sera tolérée.

Le second ressenti intervient juste après, lorsque le géant révèle qu'il n'en sait pas plus que la chienne. Voilà qui est bien dommage ! Agrat aurait aimé savoir, non pas pour se préparer mais plutôt pour plutôt pour s'assurer une place de choix sur le champ de bataille, pour pouvoir faire bonne impression à son maître lorsqu'elle reviendra couverte du sang des êtres inférieurs. Mieux encore ; Agrat veut récupérer ce que son seigneur a perdu, car lui rendre en mains propres la fera sans nul doute grimper dans ses bonnes grâces.

Un "bientôt" a ensuite été mentionné. Une réponse incertaine, car bientôt peut signifier aussi bien demain que dans un mois. Un tel mot ne peut que faire grandir l'impatience de la Vasto Lorde qui y a compris un "Tu n'auras pas à attendre très longtemps". Son sang bouillonne déjà à l'idée de massacrer les impurs. Et c'est alors que le titan s'approche avec une proposition des plus alléchantes. Les yeux de la prêtresse s'illuminent aussitôt que son sourire s'élargit. S'en aller chasser chez ces pseudos guerriers en pyjama, ceux avec les cure-dents qu'ils ont nommé pour se donner des airs ? Intéressant.

« Serait-ce une invitation ? Voilà quelque chose qui me plaît. Donne-moi une date et un lieu, grand fou. Comment pourrais-je refuser une entrevue aussi sanglante ? »

Évidemment séduite par l'événement plutôt que par son organisateur, Agrat s'imagine déjà en train d'inverser la balance. Des hollow qui tuent des Shinigami, non pas sous l'argument fallacieux du "parce que c'est notre mission" mais simplement de ses envies primaires qui lui crient de le faire. Et même si les émissaires ont leur propre poids dans la balance des âmes, en massacrer quelques dizaines ne devrait rien causer de désastreux, car il est toujours possible de les ramener en tant que hollow en capturant leurs âmes dans les Anforas. On parle ici de hollow et non pas de quincy qui désintègrent les âmes.

« Devrions-nous faire ça entre nous ou inviterions-nous d'autres frères ou quelques sujets ? »
Alignement : Loyal Bon
Rang : A
Grade : Fracción, Golosinas
Avatar : Darkseid (DC Universe)
Messages : 66
Expérience : 218
Reiryoku : 49000
Date d'inscription : 04/06/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Iskandar
Jeu 13 Juin - 17:49
Agrat n’eut besoin d’en dire plus. Son visage comme son énergie parlait pour elle. Joie et impatience. Sadisme et ambition. Tous se liaient en elle. Agrat était régie par ses plus vils instincts. Un lire ouvert qui se laissait sonder bien trop facilement. Voila pourquoi de nombreux Sicarios la craignaient.

« Heureux que l’idée te séduise à ce point. »

La proposition n’était pas inopiné. C’était un choix réfléchi, le Titan cherchait avant tout à accueillir sans son cercle restreint de nombreux Hollows digne de son message et de ses objectifs, mais chaque chose devait se faire en son temps. Il ne fallait hâter ce genre d’odyssée.

« Je te laisse le choix, seul ou à plusieurs. De plus cela te permettra de tester tes premières battues. »

En effet, tester sur les Shinigami ce que l’Hégémonie comptait faire dans le futur restait une idée interessante. De plus, c’était eux qui allait devenir les serfs de l’Hégémonie. Ratisser les lieux une première fois allait permettre de mettre en place quelques croisades. Tout comme le mur du Festin était tombé, les murs des âmes en pyjama allait subir le même sort.

« La simple destruction de ses âmes me suffira, tant que les urnes finissent par être emplis. »

Il était l’heure de mettre un terme à ce bavardage. Il y avait un temps pour instruire et un autre pour punir. Initialement venu ici pour te rendre auprès de la destination susmentionnée. Le Titan se releva.

« Bien. Maîtresse Golosinas m’a confié une missive. Je me dois d’accomplir son dessein. Nous nous retrouverons incessamment sous peu pour d’autres petits plaisirs. »

Un portail s’ouvrit, un petit serviteur masqué derrière plusieurs bouts de tissus en sortit. Anforas dans les mains, il attendait le départ de son Créateur. Le Titan quitta sa comparse, s’engouffrant vers une autre dimension pour répandre la désolation sur son chemin. Inutile de dire qu’ils se retrouveront d’ici peu.
Alignement : Loyal Mauvais
Rang : A
Grade : Fraccion d’Ordalias
Avatar : Hone Onna (Onmyoji)
Messages : 53
Expérience : 213
Reiryoku : 49000
Date d'inscription : 02/06/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Agrat
Jeu 13 Juin - 18:46

Pensive, Agrat s'attarde sur son dernier questionnement auquel le titan n'a pas répondu pour lui laisser le choix. D'un côté, y aller en comité réduit est plus amusant et permet à chacun d'avoir plus de proie. De l'autre, y inviter d'autres Fraccions ou même Sicarios permet de renforcer la cohésion de groupe et d'ancrer les futures coutumes de l'empire hollow dans les habitudes de certains, ou même d'initier ceux n'étant jamais partis chasser du shinigami. Les faits sont les faits. La deuxième option est objectivement la meilleure mais aussi la plus sécuritaire, bien que cette option ne soit également pas la favorite de la chienne qui aurait évidemment préféré garder le plus de bétail possible pour elle.

« Bien. Nous irons à plusieurs. Il faut faire passer un message aux émissaires ; celui qu'ils ne sont pas à l'abri. »

Une fois les bases de l'organisation posée, le titan annonce finalement son départ. Bien. Agrat se lève à son tour sans émettre la moindre objection ; après tout, c'est déjà un miracle qu'elle soit restée assise à discuter aussi longtemps, sans jamais avoir envie de trouver un hollow ici bas pour le défier en duel. Comme quoi impossible n'est pas Agrat. Enfin... Maintenant qu'elle a été mise de si bonne humeur, il est aisé de remarquer son envie pressante de massacrer quelqu'un ou quelque chose. Nos condoléances au pauvre bêta qui sera sélectionné pour ça une fois de retour à Cadaveres.

« Parfait. J'ai hâte d'y être. Si tu souhaites presser la chose, tu sauras où me trouver. »

Après que le géant soit parti dans son portail, Agrat rebrousse chemin et traverse de nouveau une bonne partie de Corazon. Cette fois-ci, elle ne prend cependant pas son temps mais qui court comme jamais, soulevant une vaste traînée de poussière sur son passage. L'impatience la ronge déjà. Elle a besoin de se défouler avant que tout n'explose sur un frère n'ayant rien demandé. Et pour cela, il faut retourner rapidement dans la strate du maître, là où toute violence est permise. Une fois rendue sur les lieux, Agrat ne s'est pas privée, se défoulant aussi bien sur un de ses sujets – qu'elle laisse malgré tout se regénérer puisqu'il n'a pas commis le moindre crime – puis sur des prisonniers d'Ordalias. Ce sont ces derniers qui ont évidemment pris le plus cher. Mais au moins, la chienne s'est relaxée et est enfin en mesure d'oublier cette impatience mortelle pendant un certain temps.
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

 :: Hueco Mundo :: Inferno :: Corazón
Rétribution (Iskandar)

Sauter vers: