[Rang B - Libre] Veni, vidi, vici (Iskandar)
 :: Hueco Mundo :: Inferno

Alignement : Loyal Mauvais
Rang : A
Grade : Fraccion d’Ordalias
Avatar : Hone Onna (Onmyoji)
Messages : 53
Expérience : 213
Reiryoku : 49000
Date d'inscription : 02/06/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Agrat
Mar 11 Juin - 17:29

Il y a quelques lunes de cela, des informations ont été obtenues de la part d'un Infeliz capturé. Celles-ci relevant encore de la spéculation – n'importe qui penserait à dire n'importe quoi pour échapper à la torture, après tout – ont dû par la suite être confirmées. Les informations révélées concordent avec celles fournies par les agents doubles de Dios. Des ruches d'Infeliz voient le jour au sein même d'Inferno, là où elles seront le moins susceptibles d'être découvertes. Mais désormais, la menace est connue du régent et de ses Généraux. Ces derniers, voulant sans doute faire bonne figure auprès de leur leader, se sont empressés de mettre un trio de Fraccions sur le coup. Un disciple par Général, chacun représentant les idéaux et intérêts de son maître. Marduk pour Muerte, Iskandar pour Golosinas, et Agrat pour Ordalias.

Flattée que son maître l'ait choisie, que ce soit pour sa soumission ou ses talents, la chienne d'Ordalias plie le genoux, courbe l'échine et promet des résultats à son seigneur. Elle ne permettra pas que l'échec ternisse une fois de plus le nom de son Général. C'est donc dans le secret qu'un point de rendez-vous a été convenu entre les Fraccions. Leur opération ne doit pas être découverte de qui que ce soit. Agrat estime n'avoir aucun mal à se dissimuler de qui que ce soit. Mieux encore ; elle n'a pas besoin de se cacher et peut marcher librement au beau milieu d'Inferno puisque cela fait partie de sa routine. Pour Iskandar, le maniement des portails est sans doute un avantage considérable. Il est en mesure de se rendre d'un point A à un point B sans se faire repérer malgré sa carrure imposante. Pour Marduk par contre, eh bien... La reine des os ne le connaît pas et n'a aucunement idée de ce dont il est capable. Est-ce un guerrier, un érudit, un stratège ? Dans tous les cas, il sera forcément plus discret que Máscara. Une aubaine que celui-ci n'ait pas été nommé par Muerte, d'ailleurs.

Sans se faire de mauvais sang, Agrat quitte Cadaveres comme elle a l'habitude de le faire, après avoir confié la surveillance de son domaine à quelques uns de ses bêtas. Tout le long du chemin, elle s'assure de ne pas être suivie par qui que ce soit en se concentrant sur les sources d'énergie alentours. Voilà un des bienfaits de son récent apprentissage en compagnie d'Iskandar, de Sparda et de Máscara ; en plus d'avoir appris à laisser son énergie déferler autour d'elle, Agrat a également affiné son contrôle sur cette même énergie au point d'être devenue un peu plus apte au repérage. Grâce à ceci, elle parvient à la conclusion que personne ne la suit sans même qu'elle n'ait à se retourner une seule fois. Ou en tout cas, personne n'ayant d'extraordinaires dons pour camoufler son énergie.

Le lieu du rendez-vous, quelque peu dissimulé mais pas assez pour laisser présager la mise en place d'une opération d'une telle envergure, se situe au bout milieu d'Inferno, à l'ombre de trois grands piliers de roche sombre. Qui plus est, Iskandar et Agrat ont souvent été vus en binôme. Leur rassemblement ne devrait pas éveiller le moindre soupçon. Pour Marduk par contre, cela sera peut-être un peu plus délicat. À quoi ressemble-t-il ? Ordalias n'a donné que des bribes d'informations à sa chienne ; taille humaine, masque sans relief, chaînes brisées aux poignets. Il faut faire avec. Heureusement, le premier partenaire d'Agrat ne tarde pas à faire son apparition en sortant d'un portail, comme prévu.

« Bien. Il ne manque plus que notre partenaire mystère. »

Sur ces mots, la roche derrière Agrat se met à craquer. Une silhouette s'y dessine et se démarque rapidement en effritant la matière sur son chemin. Enfin, un tintement métallique se fait entendre. Agrat baisse les yeux et constate effectivement la présence de chaînes enroulées autour des poignets du hollow en train de sortir de la roche.

« Je n'ai rien dit. Nous pouvons entrer en mouvement. »
Alignement : Loyal Bon
Rang : A
Grade : Fracción, Golosinas
Avatar : Darkseid (DC Universe)
Messages : 66
Expérience : 218
Reiryoku : 49000
Date d'inscription : 04/06/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Iskandar
Dim 16 Juin - 8:01
La dernière chasse ayant eu lieu dans le Jardin avait permis à apporter un Infeliz dans les geôles de Cadaveres. La créature craqua rapidement, ne pouvant supporter les supplices infinies des limiers de la déité sanguine. Le destin faisait bien les choses, il n’y avait point de place pour le hasard. Les généraux de Dios mirent la main sur une denrée rare dans cette dimension. Une information concernant les Hollows renégats qui s’évertuaient à refuser l’Hégémonie.

Chaque entités séculaires mit dans la confidence l’un de ses pions les plus proches. Ils étaient donc six à savoir que de nombreux Infeliz se terraient dans l’Eden pour le corrompre de leurs présences, pour accroitre leurs forces et finir par se soulever. La réponse sera fulgurante et cuisante. Aucune âmes viciées ne terminera sa journée en vie. Iskandar, choisit par Nephilim en personne, allait devoir faire équipe avec deux individualités qu’il connaissait fort bien ; Agrat et Marduk. L’une était la chienne de guerre absolue, l’autre était l’assassin personnel de Muerte.

Il n’y avait pas le temps de chômer. L’ordre apprit, il fallait se mettre en marche pour rétablir l’ordre des choses. Ressentant l’énergie de l’Agrat dans la zone "secrète", un portail fit entré en scène le Titan. Très vite suivis par l’assassin de Vacía qui semblait s’extirper de la surface rocailleuse. Un plan pour mener à bien cette opération était nécessaire.

« Attendez. »

Les Hollows n’avaient pas besoin de faire connaissances les uns avec les autres. Ils n’étaient pas de faibles hommes ayant besoin de ce genre de chose pour briller en société. Pourtant partir sur un coup de tête dès marin serai une mauvaise idée.

« Je vous propose de réfléchir à la situation. Ce n’est plus une simple battue que nous menons, mais une véritable guerre contre l’infestation. »

Le ton solennel du Titan ne changeait jamais. Il se devait d’éveiller les consciences de ses frères et soeurs. La situation n’était pas aussi facile que ça. D’innombrables facteurs étaient à prendre en compte.

« Si ils sont entre nos murs, ils doivent probablement s’attendre à ce que des forces viennent les exterminer. Ils vivent probablement dans la crainte d’un tel jour. Leurs défenses ne m’inquiètent pas. Nous devons juste faire en sorte qu’aucune information ne fuite. »

Faire en sorte qu’aucune information ne quitte l’Eden permettra, comme convenu, de pouvoir filtrer tout les renégats. Ils avaient la surprise de leur côté, ne pas en profiter serait la pire des idioties. D’autant plus que s’il s’avérait que le réseau rebelle tombait sur ce genre de nouvelle, cela compliquerai grandement cette éradication d’indésirables.

« Cela ne m’étonnerai absolument pas qu’ils sachent déjà, non pas pour notre objectif, mais pour l’extermination d’une partie des leurs, dans le Jardin. »

Chacun des pions choisit pour cette périlleuse mission évoluaient tous sur un axe unique et précis. Agrat était la force se frappe, Marduk était l’ombre et le silence incarnée et enfin Iskandar était Iskandar... Cette composition était loin d’être non-réfléchie. Si les généraux les avaient jugé apte sous cette structure, alors, il fallait en profiter également.

« Que proposez-vous ? »

Alignement : Loyal Mauvais
Rang : A
Grade : Fraccion d’Ordalias
Avatar : Hone Onna (Onmyoji)
Messages : 53
Expérience : 213
Reiryoku : 49000
Date d'inscription : 02/06/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Agrat
Dim 16 Juin - 14:26

Attendre. À quoi cela sert ? Du point de vue d'Agrat, à pas grand chose si ce n'est retarder l'échéance. Pourtant, cela est aussi nécessaire afin d'établir une stratégie. Elle accepte donc de ne plus faire le moindre pas et de se montrer attentive, bien que cela met ses nerfs à rude épreuve. Il lui est difficile de rester ainsi à ne rien faire alors que certains profitent des bienfaits d'Inferno sans adhérer à la cause de son fondateur. Des parasites. Il n'y a pas d'autres mots pour les décrire. Ces parasites, qui plus est, cherchent à faire s'écrouler le domaine sacré des hollow. Des termites.

« Pour empêcher la fuite d'informations, il faut déjà les repérer. Ce n'est certainement pas à trois que nous allons pouvoir surveiller les agissements de tout l'Inferno. »

Reste à savoir comment les repérer, car Agrat ne possède évidemment aucune capacité lui permettant d'accomplir une telle prouesse, tant soit-elle spirituelle qu'innée. L'infiltration est sans nul doute la partie la plus technique de son point de vue. Mais peut-être n'est-ce pas le cas de tout le monde. Après tout, le Fraccion de Muerte semble posséder des capacités relativement adaptées à ce genre de tâche. Peut-être possède-t-il déjà des informations. Mais pour ça, il faut qu'il parle, qu'il se manifeste autrement que par un simple acte de présence. Agrat pose ses perles de sang sur le silencieux qui ne prononce toujours pas le moindre mot.

« Et sinon, à part regarder, tu fais quoi ? »

Toujours pas le moindre mot prononcé. Il tend cependant un bras en direction de l'imposante roche dont il est sorti plus tôt. Un impact frappe alors le pilier. Une décharge d'énergie, même. Posant alors ses yeux sur ce qu'elle a supposé être un petit cratère, la chienne découvre la présence de plusieurs plans gravés dans la roche. Elle reconnaît l'un d'entre eux car celui-ci décrit Cadaveres, ce qui lui permet de conclure que les autres plans représentent les autres strates. Très bien. Elle est cependant toujours incapable de voir où le silencieux veut en venir. De la même manière, il marque alors quelques emplacements sur ces plans d'un nouvel impact.

« Des planques ? Il secoue la tête. Des rassemblements ? Toujours pas. D'un nouveau geste, Marduk efface certains points pour les faire réapparaître un peu plus loin. Ou plutôt... Il les déplace. Des individus ? »

Il hoche enfin la tête. D'une certaine façon, le troisième membre du groupe semble posséder une certaine affinité avec la roche, peut-être même la terre dans son intégralité. Est-il capable de percevoir les déplacements effectués sur celle-ci ? A-t-il des sortes de clones présents sur place ? Ca, Agrat n'en a aucune idée et ne compte pas lui demander de compte. Peut-être qu'Iskandar en sait plus qu'elle à ce sujet, d'ailleurs. Elle relève ainsi les yeux vers le géant après que le troisième membre leur ait donné une piste à creuser.

« Ce sont donc des suspects. Rien de sûr. Je ne sais pas jusqu'où Marduk a mené ses investigations. Dans tous les cas, ses capacités semblent être très utiles pour la filature. Peut-être devrions-nous les mettre à profit pour isoler les éléments les plus suspicieux et surveiller leurs interactions. Si nous sommes au courant de qui possède potentiellement les informations, il suffit de les empêcher de sortir d'ici. Par contre... nous aurons un souci de portails. Est-ce dans tes cordes ? S'ils s'en servent pour se déplacer, ça pourrait être compliqué. »
Alignement : Loyal Bon
Rang : A
Grade : Fracción, Golosinas
Avatar : Darkseid (DC Universe)
Messages : 66
Expérience : 218
Reiryoku : 49000
Date d'inscription : 04/06/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Iskandar
Lun 17 Juin - 10:04
Cet élan de réflexion avait permis au groupe de fomenter un plan ou au moins un semblant de plan. Le regard d’Iskandar passa progressivement entre Agrat puis Marduk. La chienne avait raison, le muet avait des cibles. Silencieux, le titan réfléchissait à la suite des événements, comment imbriquer toutes ses informations les unes avec les autres afin de monter une opération sans précédente.

Éclair de génie.

« Si Marduk les considère comme des suspects, nul doute que leurs allégeances n’appartient plus à l’Hégémonie. »

En effet, l’assassin personnel de Vacía ne se trompai pas, ni ne parlait pour rien. Son affiliation était connu de tous, pourtant ses hauts-faits étaient inconnues. Nul n’avait croisé sa route et s’en était réchappé – preuve d’un professionnalisme digne de John Wick. Sa réputation, en terme de loyauté, était égale à celle de la guerrière.  

« Voilà ma proposition. Agrat, tu t’occuperas d’annihiler les proies ciblées via tes os. Le but sera de les éliminer le plus rapidement possible sans faire couleur le sang, histoire de ne laisser aucune trace. Une fois la mission terminée tu pourras te faire plaisir avec leurs cadavres. »

Iskandar savait que comprimer les pulsions de la loyale allait être difficile, il allait devoir veiller sur elle malgré tout. Voilà pourquoi il avait jugé bon de lui laisser tout ravager par la suite ; lier l’utile à l’agréable.

« Marduk, tu seras nos yeux et nos oreilles. Ton affinité avec la roche qui nous entoure de toute part est un avantage. Tu t’infiltreras dans les refuges, tu indiqueras nos cibles. Il faudra probablement te diviser afin d’avoir un oeil sur plusieurs camps à la fois. »

Marduk dissocia l’un des doigts rocheux, avant de le régénérer. Celui-ci prenait la forme d’un « mini-lui » qui s’avançait vers Iskandar. Une sorte de clone facilement transportable qui leur permettra de communiquer.  

« Quant à moi, je masquerai les assauts spirituelles d’Agrat afin de les rendre virtuellement inexistant. Je ferais en sorte de nous déplacer selon tes indications et bien sûr, je nettoierais toutes présences de nos passages.    »

Ainsi, deux groupes se distinguaient. Le premier comptait l’espion en solitaire, tandis que le second contenait le dévot et la chienne. Il n’y avait pas de meilleure stratégie que celle-ci, tous étaient à la place qui leurs convenaient.

« Rapidité et efficacité. On évoluera de Fortaleza jusqu’au rivage d’Apocalipsis. La fuite ne sera pas envisageable. Qaysar sera invoqué pour veiller sur la porte du Parvis. Il exterminera tout ceux cherchant à s’enfuir. »

Aucun points n’étaient omis. De plus, le binôme comptait sur les trous de vers pour se déplacer. Voilà qui réduisait la probabilité d’être perçue dans les différentes strates... Un problème persistait et le Titan n’avait point d’idée de génie pour gommer cette difficulté.

« Notre seule problème sera le flux d’entrée et de sortie. Stopper ceux qui comptent s’enfuir est simple. Stopper ceux qui rentrent sera une autre paire de manche. Il suffit qu’un renégat parvienne à atteindre un refuge détruit et nos efforts pourront disparaitre en fumée. »

L’explication prenait fin. Voilà un plan qui convenait parfaitement au Titan. Il regarda ses comparses en attente d’une quelconque question.  

« Avez-vous des suggestions ? »
Alignement : Loyal Mauvais
Rang : A
Grade : Fraccion d’Ordalias
Avatar : Hone Onna (Onmyoji)
Messages : 53
Expérience : 213
Reiryoku : 49000
Date d'inscription : 02/06/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Agrat
Lun 17 Juin - 12:25

Iskandar semble avoir de l'estime pour ce Marduk, là où Agrat ne le connaît que peu malgré sa réputation. C'est évidemment une de ses faiblesses. Préoccupée par ses propres tâches et surtout obnubilée par tout ce qui gravite autour de son maître, elle ne porte que très peu d'intérêt au reste au delà d'une logique guerrière basique ; si c'est vivant, ça peut mourir. Et si ça peut mourir, ça doit se combattre. Autant dire qu'avec une logique pareille, l'idée du titan ne l'enchante vraisemblablement pas à première écoute. Tuer dans la discrétion ? Pas de bain de sang ? Agrat en est capable mais n'est pas enjouée par l'idée. Son sourire évidemment inexistant en est la preuve. On lui propose cependant un compromis pour qu'elle puisse conserver les cadavres. Bah. C'est sans doute mieux que rien. Et de toute manière, sa loyauté à Ordalias passe bien avant ses désirs primaires. Le bien de la mission avant tout, en somme.

« Très bien. Je vais m'en contenter. »

Peu après, une tâche est confiée à Marduk. Silencieux, il s'exécute et forme un clone qui lui est en tous points identique. Pratique, très pratique. C'est sûrement de cette manière qu'il surveille les déplacements des individus marqués. Le reste de la stratégie du géant est ensuite expliquée. Attentive, Agrat ne s'exprime pas durant les explications et se contente d'assimiler ce qui est dit. Rien de trop compliqué pour la chienne puisqu'elle y parvient sans effort. Elle note cependant la dernière contrainte relevée par Iskandar puis pose ses yeux sur Marduk, ayant déjà la réponse pour palier à ce trou dans le plan. Enfin... Si le Fraccion de Muerte en est capable, en tout cas.

« Il suffit de laisser un clone à chaque planque en prévision. Ils sont probablement capables de se dissimuler comme l'original. Si celui avec nous est l'original. »

Et même si le Marduk présent est un clone, cela ne change rien. Bien au contraire, cela prouve que les clones sont en mesure de se dissimuler. En somme, tant que le troisième Fraccion n'émet pas d'objections, Agrat considère cette hypothèse comme correcte. Ne reste plus qu'à savoir combien de clones le hollow affilié à la roche est en mesure de contrôler. Mais dans le pire des cas, ceux utilisés pour filer les suspects peuvent être convertis en gardes dès l'instant où les cibles sont éliminées.

« Reste encore à mettre en place un moyen de communication pour nos deux équipes, ou au moins un moyen pour que Marduk puisse nous avertir en cas d'intrusion dans l'un des repères. »

Inutile d'en dire plus. Le Vasto Lorde brise un petit morceau du pilier qu'il donne ensuite à Iskandar. Après quoi il s'empresse de rajouter un point sur ses plans ; la localisation actuelle du trio. Marduk semble capable de localiser cette roche. S'il connaît en permanence la position de l'unité se chargeant des éliminations, alors il est possible de les contacter rapidement en envoyant un clone là où ils sont. De cette façon, les intrus indésirables pourront être éliminés une fois le binôme retourné sur les lieux de l'intrusion. Les capacités du soldat de Muerte sont définitivement effrayantes. Enfin... pas en terme guerrier. Agrat ne ressent aucune peur à la vue d'un type qui joue avec des cailloux. Mais le potentiel informatif qu'apporte Marduk est incontestablement un atout de taille dans cette opération. Voilà pourquoi il a été choisi.

« Bien. Je suppose que nous sommes bons cette fois-ci. Entre deux mots, la chienne se prépare en libérant sa Fuerza, faisant ainsi craquer les os de ses bras. Je te laisse gérer notre trajet, Iskandar. Si tu estimes que nos cibles sont faibles, je peux les éliminer sur une grande distance sans faute, sans effusion de sang. Si tu juges qu'elles sont plus fortes, il faudra que j'en sois la plus proche possible. Je te laisse estimer leur niveau de dangerosité pour que tu adaptes nos déplacements en fonction des informations que je viens de donner. »
Alignement : Loyal Bon
Rang : A
Grade : Fracción, Golosinas
Avatar : Darkseid (DC Universe)
Messages : 66
Expérience : 218
Reiryoku : 49000
Date d'inscription : 04/06/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Iskandar
Mer 19 Juin - 16:04
Le plan parfait était en place, il ne manquait plus qu’à bien le réaliser. Penser que tout allait se passer sans accroc était d’une débilité évidente. Tous, ils savaient parfaitement que les complications ne cesseraient d’apparaitre. Tel l’Hydra ayant infecté le pays du Captain, ils devraient faire face à un nombre d’agents dormants aussi important que l’effectif du Jardin. Tous pouvaient être des félons.

« Bien, il est temps de commencer cette exécution. Marduk cible nous notre première victime. Je sais que tu pourras nous joindre grâce à ton doigt. »

Marduk disparaissait déjà dans le sol. Son corps progressait à une vitesse alarmante entre les différentes strates. Iskandar pouvait le ressentir tant que l’espion ne masquait pas cette source grandiose. Action qui fut mise en place dès sa retraite entamée. Le Titan ouvrit la fabrique de la réalité, laissant apercevoir un monstre surpuissant. Le mini clone de l’espion lui fut remis.

« Qaysar, tu sais ce qui te reste à faire. Nous arrivons d’ici peu, garde ça avec toi. »

Des ordres sommaires dont le Titan Fou avait déjà connaissance. Le portail se referma sur lui, Fortaleza l’attendait. Iskandar se tournait vers sa comparse. La situation était peut être plus dangereuse qu’elle ne le laissait présager.

« Il serai fâcheux de découvrir qu’il soit tombé parmi les renegats. Tachons de rester vif. Nulle confiance ne peut être accordé. »

Marduk ne pouvait entendre ses mots, son outil de localisation et de communication ayant été embarquer par le tout-puissant serviteur. Tout ceci n’était qu’un doute qui sommeillait au fond de son être. Son instinct avait parlé.

Alignement : Loyal Mauvais
Rang : A
Grade : Fraccion d’Ordalias
Avatar : Hone Onna (Onmyoji)
Messages : 53
Expérience : 213
Reiryoku : 49000
Date d'inscription : 02/06/2019
Voir le profil de l'utilisateur
Agrat
Mer 19 Juin - 16:40

Impatiente, cela ne fait aucun doute. Agrat a hâte d'en découdre. Elle trépigne à l'idée d'écorcher, de saigner, de torturer, d'exterminer tous ces traitres à l'Empire. Heureusement, la première victime ne va pas tarder à être désignée. La Vasto Lorde sait que chaque seconde durant laquelle Marduk s'éloigne représente une seconde de moins avant que le jugement ne soit rendu. Iskandar profite d'ailleurs de ce temps pour se préparer et ouvrir un portail. Tant mieux. Enfin... Cela est-il son seul objectif ? Il semble se montrer méfiant, très méfiant. Agrat ne comprend pas immédiatement pourquoi. Il lui faut attendre que le géant exprime finalement ses soupçons sous la forme de mots pour qu'elle saisisse où il veut en venir.

« Très bien. J'espère que tes soupçons ne resteront qu'à l'état de simples mesures de précaution. »

Après coup, elle se dit finalement que faire la peau d'un adversaire de son niveau peut être une alternative relativement plaisante. Oh que oui. La chienne aurait souri si l'objectif de la mission ne restait pas ancré dans son esprit. Barbare, oui, mais avec un certain sens des priorités. Elle n'en est pas moins apte à réfléchir, surtout lorsque la situation le demande, comme actuellement.

Au bout de quelques minutes, l'un des plans tracé par Marduk entre en mouvement. Les emplacements marqués bougent pour actualiser les positions. Est-il réellement capable d'effectuer un tel office avec une telle précision ? C'est impressionnant, à n'en point douter. Agrat reste cependant de marbre face au spectacle et se contente d'observer les déplacements effectués. Elle ne met pas bien longtemps à remarquer que certains point rôdent autour d'un même endroit, cependant sans jamais y entrer. Des tours de garde ? C'est sa première supposition bien que rien ne soit encore en mesure de l'avancer en dehors des déplacements suspects de ces quelques entités. Et si des tours de garde sont établis, c'est sans doute parce qu'il faut surveiller quelque chose, un truc qui se trouve dans le périmètre gardé.

« Devrions-nous y aller ? Les ennemis sont plus nombreux, sans parler du fait qu'ils tournent autour de quelque chose qui nous est inconnu. Si la méfiance est de mise, je dirais que cela peut être un piège. Mais quoi qu'il arrive, je reste formée pour chasser. Si on me donne une cible, j'attaque. Je serais donc d'avis d'y aller malgré tout, car s'il y a une chose en laquelle nous pouvons avoir confiance, c'est nos capacités. »
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

 :: Hueco Mundo :: Inferno
[Rang B - Libre] Veni, vidi, vici (Iskandar)

Sauter vers: